Cendrillon et le hold-up

Fin du rêve pour l'OM, dézingué à Valenciennes et pour l'OL, truandé à domicile par Bordeaux.

J'espère que vous ne m'en voudrez pas de passer sous silence le bien pauvre Saint-Etienne-Reims de 17h. Un match qui n'a valu que pour la volée de Brandao sur la barre et le but refusé à Aubameyang qui a engendré un débat très intéressant sur le plateau du CFC. A l'arrivée, ça fait quand même déjà 8 points perdus en 4 matchs à Geoffroy-Guichard pour les Verts. C'est trop.

Non, les deux événements de la soirée sont bien sûr les premières défaites cette saison de nos deux Olympiques. L'OM s'est en effet lourdement incliné à VA. En fait, la formation marseillaise m'a fait penser à Cendrillon sur ce match. Minuit est passé et le carrosse est redevenu citrouille… Au Hainaut, les Olympiens ont livré une première mi-temps effroyable, d'une pauvreté offensive et défensive totale.

Une première période ponctuée, après un bijou de coup-franc signé Danic, de deux erreurs qui n'existent pas à ce niveau : une hésitation coupable de Fanni qui se fait chiper le ballon par Danic et une invraisemblable faute de main de Mandanda. Je ne sais pas si Steve est perturbé par le fait que Lloris ne joue pas à Tottenham, mais cette énorme boulette ne va pas jouer en sa faveur, même s'il a été plutôt pas mal sur le reste du match.

Un autre OM face à Paris

Il faut dire aussi que le gardien marseillais n'a pas été aidé par une défense qui prenait l'eau de toute part. Même N'Koulou était à la rue, c'est dire… Le but d'Ayew en fin de match a atténué la douleur des Phocéens, mais il est malheureusement entaché par les mots de Jordan, dont a bien vu qu'il adressait des insultes à son banc en guise de célébration. Bref, un dimanche à oublier très vite pour les hommes de Baup.

Cette raclée n'enlève rien à la belle série réalisée par l'OM, mais elle montre combien cette équipe n'est pas taillée pour jouer le titre. Même une place en Ligue des Champions serait miraculeuse, car il y a meilleur que Marseille sur ce que j'ai vu depuis le début du championnat. Avec l'accumulation des matchs qui arrive, j'ai l'impression que ça va devenir de plus en plus problématique pour les Olympiens. Même s'il est bien évident qu'on aura droit à un autre OM dimanche pour le choc face au PSG.

Et puis dans l'affiche de 21h, l'OL a perdu sa 2e place - au profit justement du PSG - en s'inclinant  à Gerland face à Bordeaux. Une défaite difficile à digérer pour les Lyonnais. Autant ils pouvaient s'estimer heureux d'avoir pris un point à Lille il y a 8 jours, autant ils ont mangé les Girondins dans tous les compartiments du jeu et auraient amplement mérité les 3 points. Mais les Rhodaniens n'ont rien eu pour eux dans ce match.

D'abord, ils sont tombés sur un bon Carrasso, même si on peut aussi leur reprocher de n'avoir pas su transformer l'une de leurs nombreuses occasions. Ensuite, ils ont encaissé deux buts-casquettes : une frappe toute molle de Trémoulinas déviée juste ce qu'il faut par Lovren pour tromper Vercoutre et une double boulette partagée par le même Lovren et le même Vercoutre sur le but de Diabaté.

Vite, un ophtalmo !

Et pour couronner le tout, il y a cette hallucinante erreur d'arbitrage deux minutes après l'ouverture du score bordelaise. La tête de Lacazette était au fond, mais l'assistant a cru bon de signaler que le ballon était sorti du terrain avant de rentrer sur le corner frappé par Grenier. Ce qui n'est absolument pas le cas, loin s'en faut. A ce niveau d'erreur, il faut vite envoyer cet arbitre assistant chez l'ophtalmo…

C'est dommage, mais ce qui est sans doute encore plus dommage, c'est que Bordeaux obtienne des résultats en jouant de cette façon. Sur ses quatre derniers déplacements (Belgrade, Paris, Valenciennes, Lyon) c'est zéro but encaissé par les Girondins ! Mais ce jeu, c'est juste pas possible, quoi… Certes, Bordeaux a souffert à Gerland, mais quand tu joues avec 5 défenseurs et 2 milieux défensifs, il faut t'attendre à évoluer à 30 mètres devant tes buts.

Il y a un chiffre particulièrement éloquent : Plasil n'a touché que 24 ballons en 94 minutes. C'est famélique. "Si vous n'aimez pas ça, n'en dégoûtez pas les autres". OK, mais j'ai quand même le droit de dire que c'est vraiment le foot qui m'emmerde, et pas qu'un peu. D'autant que les Girondins ont les moyens de produire autre chose. Alors ça marche donc Gillot va sûrement continuer dans cette voie. Mais j'ai été beaucoup plus séduit par l'OL hier soir, qui a appris une fois de plus que foot est parfois cruel et injuste…

A mardi pour le début d'une grande semaine européenne.

Pierrot