Cette fois, l'OM s'enfonce

Rien ne va plus à Marseille, qui s'est incliné à domicile face au Stade de Reims. Et pendant ce temps-là, Lille a pris la 2e place sans faire de bruit et Guingamp est passé devant l'OM.

Evidemment, l'événement de cette première partie de la 11e journée de Ligue, c'est la défaite de l'OM à domicile face à Reims. Une défaite au Vélodrome concédée à l'issue d'un match segmenté en plusieurs périodes distinctes. Baup avait fait des choix : pas de Morel, pas d'Imbula, pas de Gignac, Thauvin et Khalifa titulaires… Alors la première demi-heure était intéressante en terme de conservation et de circulation du ballon, mais sans se créer de véritables occasions.

Et puis Diawara a ouvert le score. Un but refusé pour hors jeu. Derrière, Reims a marqué deux buts avec beaucoup de réussite : d'abord sur un coup-franc d'Ayité détourné de la tête par Khalifa, puis sur une reprise d'Albaek à la réception d'un corner tiré à ras de terre en pleine surface, ce qui est assez étonnant à ce niveau. Mené 2-0, je vous laisse imaginer l'ambiance au Vélodrome.

Après le repos, l'OM a attaqué à tout-va avec beaucoup plus de détermination et d'agressivité mais aussi avec énormément de prise de risque. Du coup, en étant un peu moins craintifs dans leurs contres, les Rémois auraient pu enfoncer le clou. Au lieu de ça, Thauvin en solitaire et Gignac sur un tir détourné ont permis à l'OM de revenir au score à 5 minutes de la fin. A ce moment-là, l'OM s'en tirait pas mal avec ce petit match nul.

Valbuena et Ayew bouillis

Mais sur une incroyable faute de marquage de N'Koulou, Oniangue a eu tout le temps nécessaire pour placer sa tête et permettre aux Champenois d'arracher une victoire de prestige pas imméritée. Alors évidemment, cette 5e défaite consécutive toutes compétitions confondues pose problème à Marseille. Baup, qui a encore fait un coaching tardif dans ce match, est logiquement la victime désignée.

Il n'en reste pas moins qu'il y a des joueurs qui ne sont pas au niveau auquel ils étaient l'an passé. Je pense d'abord à N'Koulou, mais aussi à Romao. Et puis, d'autres comme Valbuena ou Andre Ayew qui ont joué quasiment tous les matchs depuis le début de la saison commencent à être bouillis. Attention, car l'OM a de vrais concurrents pour cette 3e place supposée.

A commencer par Lille, qui a remporté vendredi à Nantes son deuxième match consécutif à l'extérieur. La marche était un peu haute pour des Nantais qui ont réussi un super début de saison mais qui n'ont pas forcément les moyens techniques et physiques pour lutter avec des Nordistes mieux armés et très en confiance sur le plan défensif.

Alors bien sûr, ce n'est plus le Lille de Hazard, Gervinho ou Payet. Mais c'est efficace. On va certainement moins se régaler que ces dernières années au niveau football - ce qui est quelque part assez logique vu le nombre de départs de joueurs offensifs ces dernières saisons - mais c'est une équipe qui va être dangereuse jusqu'à la fin du championnat.

Exceptionnel Beauvue

Et puis dans la soirée, on a eu droit à un match assez stupéfiant à Toulouse, où Rennes s'est imposé très largement. Presque trop facilement. Sur les cinq buts bretons, il y a deux énormes fautes d'Ahamada - sur les deux premiers -, le 3e sur coup-franc est détourné par Abdennour, qui donne carrément une passe décisive à Oliveira sur le 5e. Après quelques match très difficiles, les Rennais ont bien réagi, mais les Hauts-Garonnais leur ont fait tellement de cadeaux que c'est presque trop gros pour être vrai.

Et puis j'avais choisi de jeter un oeil sur Guingamp-Ajaccio, car j'aime bien la façon dont l'équipe de Gourvennec joue au foot. Et je n'ai pas été déçu. Les Corses avaient pourtant ouvert le score par André sur une grosse faute de main de N'Dy Assembé. Mais derrière, les Guingampais ont tout fait pour arracher la victoire et y sont parvenus dans les 5 dernières minutes avec notamment un ciseau exceptionnel de Beauvue.

De toute façon, sans un Ochoa totalement en feu, l'En-Avant l'aurait emporté très largement. C'est une équipe qui joue au foot, qui prend des risques, avec des joueurs très complémentaires en attaque. Tout ça fonctionne bien et ça se traduit par de bons résultats, avec une place dans les 10 premiers qui est tout à fait méritée.

Allez, on se retrouve demain soir avec du lourd au programme.

Pierrot