France-Belgique : les notes des Bleus

Lloris (8) : Deux arrêts décisifs. Le premier très difficile - parce qu’il est complètement masqué - sur la frappe en pivot d’Aldeweireld, le second un peu plus simple sur le tir puissant de Witsel. Il a peu de choses à faire dans cette Coupe du Monde mais tout ce qu’il a à faire, il le fait très bien.

Pavard (6) : Il était chargé du seul Belge qui s’est montré au niveau de la partie : Eden Hazard. Il a souffert face au prodige belge mais s’est accroché. Sa participation au jeu a du coup été moins importante que lors des premier matchs, mais cela reste quand même une prestation tout à fait honorable, d’autant qu’il a failli marquer en duel devant Courtois.

Varane (9) : Le meilleur français sur le terrain. Absolument impérial dans toutes ses interventions, et d’un calme absolu. Et puis désormais, il fait preuve d’une autorité incroyable, notamment dans le jeu de tête. Je pense que son aura et sa confiance rejaillissent sur Umtiti.

Umtiti (7) : Encore quelques petites étourderies sur le plan défensif, mais il a quand même bien muselé Lukaku. Et surtout, il marque le but de la qualif pour la finale d’une jolie tête au premier poteau.

Hernandez (6) : Moins offensif que d’ordinaire, mais il a gagné son duel face à De Bruyne. Match après match, cette trouvaille de Deschamps confirme.

Kanté (7) : Je pensais qu’il naviguerait dans la zone d’Hazard mais il a finalement oscillé entre l’axe et celle de De Bruyne. Égal à lui-même à la récupération, c’est-à-dire très bon.

Pogba (7) : Il a joué contre nature - pas beaucoup de dribbles, pas beaucoup de grigris (une belle feinte de corps quand même avant de lancer Mbappé plein axe) - mais au niveau du combat et du jeu aérien défensif, il a beaucoup apporté. Il a su retirer le bling-bling et mettre le bleu de chauffe. Une belle mutation, à féliciter.

Matuidi (8) : Pour la 150 000e fois, ce n’est pas le meilleur technicien de l’équipe. Mais il est indispensable. Quel courage, quelle combativité, que de balles récupérées ! Et c’est lui qui donne le ballon à Mbappé sur l’occasion de Giroud… On remet toujours en cause sa place mais année après année, il s’avère toujours aussi indispensable. J’espère qu’il pourra tenir sa place en finale.

Griezmann (5) : Ça ne fait pas lourd, 5/10, quand tu délivres la passe décisive qui envoie ton pays en finale de la Coupe du Monde. Mais ce corner magnifiquement frappé est l’arbre qui cache la forêt. À part ça, il a tout raté sur le plan offensif. Comme il n’est pas super au point sur le plan physique, il descend au milieu pour travailler, ce qui est méritoire, mais du coup on est loin du grand Griezmann. Il a encore un match pour se réveiller et ce sera le plus important de tous.

Mbappé (8) : Il a donné le ton sur son premier ballon, lorsqu’il dribble deux Belges et fait un déboulé de 40 mètres côté droit. Il donne une balle de but à Pavard et une autre à Giroud, avec un geste technique absolument insensé. C’est insensé de faire « roulette-talonnade » en demi-finale de Coupe du Monde, à 1-0. C’est un geste de génie mais aussi d’inconscient. Tout ce qu’il est. Il faut quand même se rendre compte que ça ne fait qu’un an et demi que ce gamin est dans le foot pro et que dans ce laps de temps, il a remporté deux titres de champion de France, a joué une demie de LdC et s’apprête à disputer une finale de Coupe du Monde. C’est un génie.

Giroud (4) : Je veux bien qu’on me parle de son sens du sacrifice, de son altruisme, de sa combativité et de son jeu de tête défensif. Très bien, mais est-ce que je viens de citer l’une des qualités premières qu’on demande à un avant-centre ? Non. Je viens de citer les qualités d’un milieu défensif ou d’un défenseur central. Autant il avait été très utile en étirant la défense centrale uruguayenne, autant il s’est enlisé dans celle de la Belgique. Et puis il manque de spontanéité dans le dernier geste, comme sur cette passe de Griezmann aux 16 mètres qu’il envoie 15 mètres au-dessus ou la talonnade géniale de Mbappé qu’il met un an et demi à contrôler. Cela fait cinq matchs et zéro but pour Giroud. Qui sera évidemment titulaire en finale.

On se retrouve tout à l’heure pour l’analyse.

Pierrot