L'OM garde l'avantage

Ce dimanche a commencé par un match bien agréable au Roudourou entre Guingamp et Nice. Un match marqué par le quadruplé d’Alassane Plea, qu’on n’avait encore jamais vu à ce niveau cette saison. Autant il avait été très bon l’an passé et avait activement participé à la grande saison du Gym, autant il avait plus de mal cette année. Cette fois, on peut dire qu’il a retrouvé son efficacité, sa vitesse d’exécution et son aisance technique. Sa performance hors norme a permis à son équipe de remporter un large succès.

Un succès qui aurait dû être moins large puisque Guingamp, qui avait ouvert très vite le score sur penalty, aurait dû en obtenir un second deux minutes plus tard. Mais l’arbitre a manqué de courage, la faute de Le Marchand sur Coco étant pourtant évidente. Après cela, les Bretons ont fait preuve de trop de largesses défensives. Et surtout, Johnsson n’était pas dans un bon jour. Il est curieux ce gardien. Il y a des jours où il sort un excellent match, se montre très rassurant et hyper compact malgré sa grande taille. Et il y en a d’autres où c’est une vraie passoire. Hier, c’était la version passoire : sa responsabilité est engagée sur les 3e, 4e et 5e but azuréens. Des Azuréens qui se replacent au classement et restent en embuscade pour la 5e place.

En fin d’après-midi, on a eu droit à un triste Lyon-Caen. Alors OK, les Gones n’avaient pas gagné depuis un moment en championnat et jouaient sans Fekir. Mais la première mi-temps a été absolument sinistre. Après le repos, il y a eu quelques occasions mais rien de transcendant. Et puis sur un débordement et un centre doublement contré de Mendy, Traoré a marqué le seul but du match. Étriqué mais précieux, ce succès permet aux Lyonnais de rester à 5 points de l’OM avant d’aller au Vélodrome dimanche prochain pour ce qui sera une sorte de finale. En cas de défaite, l’OL se retrouverait à 8 points et serait éliminé de la course au podium.

Lyon reste donc à 5 points car dans la soirée, Marseille a répondu du tac au tac en allant l’emporter à Toulouse. Une victoire difficile parce qu’après 20 très bonnes premières minutes et l’ouverture du score d’Ocampos, les Marseillais ont souffert face à un Téfécé qui a encore montré que, lorsqu’il veut bien s’en donner la peine, il est capable de bien jouer au foot. Articulé autour d’un joli duo Cahuzac-Imbula, les Toulousains ont d’abord égalisé grâce à un centre de Sylla repris au deuxième poteau par Mubele.

Mandanda a ensuite fait barrage aux attaques des Violets, Marseille a su faire le dos rond. Jusqu’au moment où Rudi Garcia a effectué un excellent coaching, à la fois humain et tactique, en faisant entrer Payet et Mitroglou, le premier offrant le but de la victoire au second. Et là, ce n’est pas comme face à Metz où le Grec n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond. C’est une reprise difficile sous la barre qui va peut-être lancer sa fin de saison. En tout cas, c’est un succès important pour l’OM, qui s’avance vers une nouvelle semaine décisive entre le match retour à Bilbao et ce choc à domicile face à Lyon.

Pierrot