Error block

Votre block de type canalplus.creativemedia.fragment.main_image manque d'informations et il ne peut être affiché.

Lille n'a plus l'étincelle

Contre toute attente, le LOSC s'est incliné à Copenhague. Rien n'est perdu, mais il faudra montrer autre chose lors du match retour.

Ce soir je suis déçu. Déçu par la bien triste copie rendue par le LOSC à Copenhague. Déçu par ce manque de réalisme offensif des Lillois. Pour tout vous avouer, et ce n’est pas une maladie honteuse, j’apprécie beaucoup ce club présidé, entraîné et joué par des hommes sympathiques et chaleureux.
 Mais la Ligue des champions, même lors du tour préliminaire, ce n’est pas fait pour faire des poutous et prendre l’air. Dans toutes les zones de jeu, les Nordistes ont manqué d’implication et d’application.


Alors bien sûr, on va me sortir que cette équipe danoise est solide, pas maladroite avec la balle et patati et patata. La réalité c’est que le LOSC aurait dû tranquillement mener 0-2 si Kalou, décalé par une talonnade géniale de Martin et Payet sur un penalty obtenu par le même Kalou n‘avaient pas fait preuve d’une trop coupable nonchalance en de telles circonstances.

Et puis il y a Rozenhal. Ce joueur est dangereux. Voilà un homme charmant, d’une grande conscience professionnelle et plutôt calme et élégant sur le terrain. Mais quand vous faites le bilan du match à l’arrivée, il est dans tous les mauvais coups. Sur le but danois, il est totalement aux abonnés absents. Ce pauvre Chedjou, qui a par ailleurs tout donné pour égaliser de la tête en seconde période, ne peut pas tout faire tout seul.

Comme face à Nancy, Lille a manqué de percussion. Payet, ne joue pas vers le but, Kalou est trop intermittent, et De Melo est un point de fixation. 
La perte de Hazard est inévitablement une catastrophe. On le savait, même si j’ai trop entendu vendredi dernier dans le nouveau grand stade, que finalement, bon, Eden avait encore tout à prouver.
 N’empêche, sans lui, Lille n’a plus cette étincelle.

Rudy Garcia le sait et il aimerait bien trouver un joueur plus explosif. Pour cela, Lille doit impérativement passer ce tour préliminaire.
 Et pour y parvenir, le LOSC devra montrer tout autre chose au retour. Et les supporters nordistes auront une magnifique occasion de trouver leur match fondateur dans leur nouveau bijou.
 
A très vite



Pierrot