Lyon au bout du suspense

Dans les jours qui viennent, vous allez être nombreux à me demander « si c’est mérité ou pas mérité pour Monaco, pour Lyon, pour Marseille ». Et je vais vous répondre qu’au bout de 38 journées, quand toutes les équipes se sont rencontrées deux fois, il n’y a plus de hasard. Que chaque place au classement est méritée. Reste que l’OM a pu y croire jusqu’au bout. À la mi-temps, lorsque les Olympiens menaient 2-1 face à Amiens pendant que Nice menait 1-0 à Lyon. Et en fin de soirée, quand l’OGCN poussait pour égaliser à 3-3.

Les trois matchs pour le podium ont été assez serrés, même si Monaco s’est imposé assez facilement face à une équipe de Troyes qui a prouvé depuis longtemps qu’elle était beaucoup trop faible pour la Ligue 1. Marseille s’est imposé très difficilement face à Amiens, mais s’est imposé quand même ce qui est déjà pas mal trois jours après la désillusion face à l’Atlético et la blessure de Payet. Les Phocéens ont marqué très rapidement par Sanson puis Mitroglou avant que Konaté ne réduise le score. Après ça, ils avaient certainement plus les oreilles au Groupama Stadium que les jambes au Vélodrome. C’est évidemment une déception de terminer bredouille après une saison aussi riche et après avoir été l’équipe d’Europe qui a le plus joué. C’est la dure vérité du championnat.

Lyon avait le match le plus difficile avec la réception de Nice. Un match qui a pas mal ressemblé au Marseille-Nice d’il y a deux semaines, avec des Azuréens qui ouvrent le score - c’est fois, c’était Plea. Les Lyonnais ont été très médiocres en première période, mais Génésio a effectué un très bon changement tactique en faisant entrer Mariano face à des Aiglons qui ont encore montré qu’ils jouaient bien au ballon mais aussi qu’ils manquaient un peu de caractère. Et Memphis, en feu depuis quelques mois, a inscrit un triplé qui permet à l’OL de finir en Ligue des Champions. On se souviendra quand même que tout a basculé lors du dernier Olympico au Vélodrome et qu’au final, Lyon a pris 6 points contre Marseille, mais aussi 3 face à Paris et encore 3 devant Monaco. Cela récompense une certaine forme de régularité.

Dans le bas du classement, tout s’est passé comme prévu. Toulouse a battu Guingamp mais cela ne suffit pas puisque dans le même temps, le PSG a fait 0-0 à Caen avec une équipe un peu ridicule au coup d’envoi vu le nombre d’absents. Paris a abandonné le championnat depuis 4 journées et se concentre sur la Coupe du Monde. On peut le regretter, on peut même s’en offusquer, mais je pense que la grave blessure de Dani Alves en finale de la Coupe de France a dû bien résonner dans les oreilles parisiennes. Et puis après tout, si le championnat était terminé pour eux à 5 journées de la fin, c’est peut-être aussi un peu la faute des autres.

Pour la Ligue Europa, le Stade Rennais a fait nul face à Montpellier et termine donc 5e, un bon résultat pour le club breton qui a bien réussi sa révolution. Rennes sera accompagné par Bordeaux qui l’a facilement emporté à Metz. Large vainqueur de Lille, Sainté ne sera pas européen et pourra avoir des regrets mais d’un autre côté, les Verts partaient de tellement loin qu’ils peuvent déjà se féliciter de cette spectaculaire remontée et surtout du retour d’une vraie qualité de jeu à Geoffroy-Guichard.

Pierrot