Lyon suit la fusée

L'OL recolle au PSG en battant des Niçois méritants, Lille atomise Montpellier et Rennes récupère la 4e place.

Ce n'était pas un match évident pour l'OL à Gerland, devant une équipe de Nice en forme. Et de fait, si la victoire lyonnaise est large à l'arrivée, elle reflète peu la qualité de la prestation azuréenne, notamment lors des 30 premières minutes pendant lesquelles les Aiglons étaient un peu les patrons sur la pelouse de Gerland. Sans un excellent Vercoutre, Nice aurait très bien pu ouvrir le score.

Il a fallu une très belle action lyonnaise, avec cette ouverture de Ghezzal et cette remise parfaite de Gomis pour Lisandro pour que les Lyonnais ouvrent le score. Ensuite, il y a eu un contre très bien conclu par Réveillère. Mais même à 2-0, le Gym a continué à se montrer très dangereux avec notamment ce raté incroyable de Cvitanich à 3 mètres du but vide. Et puis l'OL a clos la marque avec ce pénalty qui donne au score une proportion vraiment trop sévère. Cela prouve deux choses. D'abord que les Lyonnais ont une réelle maturité dans ce genre de match. Mais aussi que la prestation niçoise était très séduisante.

Séduisant également, le match du LOSC. Des Lillois qui avaient peu fait rêver en cette première partie de saison. Cette fois, ils ont disposé d'une opposition montpelliéraine très handicapée sur le plan défensif grâce à une qualité de jeu en progrès mais très Payet-dépendante. Quand l'ancien Stéphanois est performant, il est capable de gestes de haut niveau, dans ses passes, ses frappes ou ses inspirations.

La domination nette et incontestable des Lillois a évidemment été amplifiée par l'expulsion de Belhanda. Je ne vous cache pas mon total désaccord avec Stéphane Guy et Daniel Bravo, qui commentaient le match. Quand tu donnes un coup de pied délibéré dans la jambe d'un adversaire, qu'il y ait amplification ou pas de la victime n'est pas le débat. Quand ça arrive à un joueur français en Ligue des Champions et qu'il prend 4 matchs, on dit "bah voilà, il faut apprendre, c'est ça le haut niveau, faut savoir maîtriser ses nerfs…"

Rennes, 4e méritant

Ca fait quand même 5 expulsions en 3 ans pour Belhanda. Ses nerfs, l'Héraultais ne les contrôle donc pas. C'est dommage, mais pour moi cette expulsion est parfaitement logique. Tout comme le nouveau match nul des Girondins. Les Bordelais se sont montrés incapables de battre Troyes à domicile. Alors OK : Thuram - l'un des jeunes gardiens les plus prometteurs de Ligue 1 - a fait un gros match. Mais bon, cette équipe de Bordeaux ne sait visiblement plus jouer.

Et ça se traduit par cette accumulation de matchs nuls qui fait faire du surplace aux hommes de Gillot. Ce n'est pas le cas du Stade Rennais, vainqueur à Ajaccio. Très honnêtement, sur ce que je vois depuis le début de saison, il est assez mérité que la 4e place, qui a beaucoup changé de mains ces dernières semaines, revienne au Stade Rennais. Cette équipe bretonne est celle qui m'a semblé la plus solide et cohérente.

Avec une concentration maximale, de l'envie et un brin de réussite, Rennes pourrait même se retrouver sur le podium en fin de saison. Surtout si le duo Féret-Alessandrini continue à évoluer à ce niveau. Un match malheureusement terni par un incident et une réclamation d'arbitrage inapropriée de la part des Ajacciens. C'est sûr, quand on ne connaît pas le règlement, c'est compliqué derrière de réclamer des choses et de hurler au scandale.

La réaction véhémente d'une partie du public, tendrait par ailleurs à démontrer qu'il y a une forme de contagion inquiétante en Corse. Ceci dit, si les Ajacciens devaient jouer à huis-clos, je ne saurais trop leur conseiller d'aller jouer à Gueugnon, puisque leurs voisins Bastiais y ont décroché leur plus large victoire de la saison "à domicile" contre une équipe de Nancy dominée dans le jeu aérien - pourtant l'un des points forts de l'équipe lorraine - et qui, à mon avis, ne parviendra pas à se relever d'une première partie de saison absolument catastrophique.


Pierrot