Marseille – Montpellier : duel pour l’Europe

L’affiche de la 32e journée de Ligue 1 oppose, ce dimanche soir (21h Canal +), Marseille et Montpellier. Deux clubs à la lutte pour l’Europe, la Ligue des champions pour l’OM et la Ligue Europa pour Montpellier. Ce soir, au Vélodrome, la pression sera tout de même d’avantage sur les épaules de phocéens possiblement éjectés du podium au coup d’envoi.

En cette fin de saison de Ligue 1, le suspens n’est pas présent partout mais il anime au moins la course pour l’Europe. Avant la trêve internationale et la réception de l’OL, Marseille pensait certainement avoir fait le plus dur dans la course au podium mais la victoire lyonnaise au Vélodrome aura ramené les gones à deux points des phocéens, offrant au passage un sprint final haletant. Depuis, les joueurs de Rudi Garcia semblent avoir évacué la frustration et la victoire à Dijon (1-3), certes en fin de match et au mental, aura apporté son lot de satisfactions. Tout comme la courte défaite en Allemagne sur le terrain de Leipzig qui permet à l’OM de garder toutes ses chances pour atteindre les demi-finales de la Ligue Europa. Sans plusieurs de ses joueurs cadres comme Mandanda, Rami, ou Thauvin, le groupe olympien a montré que le club pouvait tout de même atteindre les objectifs. Derrière, la charnière improvisée Gustavo-Kamara a été rassurante et l’OM a gardé sa générosité physique. Il ne faut pas se leurrer non plus, certains joueurs comme Pelé, Amavi, ou Germain semblent hors du coup en ce moment et il faudra pourtant compter sur eux pour battre Montpellier.

Le discours phocéen, Rudi Garcia en tête, se veut rassurant. « On aurait signé des deux mains en début de saison pour un tel scénario » à savoir une course pour la Ligue des champions en championnat et une possible demi-finale de Coupe d’Europe en Ligue Europa. On croit aisément Rudi Garcia, mais ce club a besoin de jouer la Ligue des champions pour continuer à faire grandir son projet. Les récentes discussions entre l’OM et l’UEFA au sujet du fair-play financier ne semblent pas alarmantes non plus mais la manne financière que représente la Ligue des champions est loin d’être anodine. Puisque Lyon est à peu près dans la même situation et peut difficilement se permettre de passer à côté de la compétition reine une deuxième saison consécutive, cette bataille pour la 3e place risque de nous tenir en haleine jusqu’à la dernière journée. Monaco, de son côté, est lancé vers la deuxième place et les deux olympiques ont creusé un écart important avec la meute de poursuivants.

Montpellier, l’efficacité au prix de la beauté

Des poursuivants, candidats à la prochaine campagne de Ligue Europa, dont font partie les Montpelliérains. L’équipe de Michel Der Zakarian occupe la 6e place de Ligue 1 avant le déplacement au Vélodrome, une position qui affirme le MHSC comme un candidat très sérieux à l’Europe. Montpellier n’est certainement pas l’équipe la plus agréable et brillante à regarder jouer mais la formation héraultaise se montre diaboliquement efficace. Montpellier possède la deuxième meilleure défense de Ligue 1 derrière le PSG et son jeu de contre est redoutable notamment grâce à la forme actuelle de Giovanni Sio. L’attaquant est loin d’être la seule satisfaction montpelliéraine puisque les latéraux Roussillon et Aguilar sont de véritables révélations en Ligue 1 cette saison dans le dispositif à 5 défenseurs de Michel Der Zakarian.

Invaincu depuis 8 matches en Ligue 1, Montpellier se déplace au Vélodrome avec une victoire probante acquise à Caen le week-end dernier et un bon résultat à Marseille serait un bonus extrêmement positif dans sa quête d’Europe. La lutte fait rage puisque Bordeaux, 12e du championnat, ne compte que 5 points de retard sur Montpellier et deux concurrents directs s’affrontent aujourd’hui avec le déplacement de Rennes à Nice. En clôture de cette 32e journée de Ligue 1 la donne est donc assez simple : Marseille doit l’emporter pour ne pas se retrouver à la place du con avant le sprint final et Montpellier espère prendre un bonus à priori inaccessible. C’est en tout cas l’OM qui a le plus à perdre ce dimanche soir au Vélodrome.

Emmanuel Trumer