Monaco ne craque pas

Comme je le répète souvent, pour qu’une équipe de Ligue 1 ait une chance de battre le PSG, il faut deux choses : qu’elle fasse un grand match et que Paris soit mauvais. C’est exactement ce qui est arrivé vendredi soir dans un Geoffroy-Guichard en feu. Les verts ont sorti une grosse prestation et auraient clairement mérité de l’emporter. Les joueurs de Gasset ont ouvert le score par Cabella après un mauvais renvoi de Meunier et auraient pu mener 2-0 si le même Cabella n’avait pas vu son péno repoussé par Areola.

Kimpembé a ensuite récolté un rouge et comme l’a reconnu Emery, le PSG a sans doute livré sa plus mauvaise mi-temps de la saison. Et là, on a envie de lui demander pourquoi il avait laissé au coup d’envoi Thiago Silva et Cavani sur le banc. Même si l’Uruguayen a vendangé une énorme occasion en fin de match, son entrée et celle du défenseur brésilien ont changé le visage du PSG. Alors bon, on est d’accord : Paris sera champion la semaine prochaine ou celle d’après et l’équipe a rempli son dernier gros objectif en battant Monaco en finale de la Coupe de la Ligue. C’est donc peut-être un peu normal qu’il y ait du relâchement.

Et puis il faut dire aussi que Paris est tombé sur une grosse équipe de Sainté, avec un Cabella qui vole en ce moment et un M’Vila qui était le roi du terrain. Malheureusement pour les Stéphanois, Debuchy a marqué contre son camp dans les arrêts de jeu en détournant dans son but une tête de Mbappé. Au passage, j’en profite pour pousser un énorme coup de gueule concernant la prestation de Pastore. Je sais bien que le PSG le fait jouer pour lui donner de l’exposition afin de le vendre au mieux, mais avec des matchs comme celui-là c’est à se demander s’il ne vaudrait pas mieux le laisser sur le banc. Clairement, le mec s’en fout, marche, ne veut faire que du « joli », ne joue pas avec ses coéquipiers bref, c’est tout simplement honteux.

Dijon sauvé, Lille plombé

Samedi après-midi, Monaco a, comme souvent ces derniers temps, fait un match à réaction. La première mi-temps des Monégasques était extrêmement pauvre et ils ont logiquement concédé l’ouverture du score sur un très joli petit lob de Thomasson. Un but qui a eu le mérite de réveiller l’ASM, Falcao et Rony Lopes assurant les deux buts de la victoire juste avant la pause. Même si leur avance est intéressante, il est peut-être temps que ça se termine pour Monaco, dont le niveau de jeu n’est pas brillant.

Et puis en soirée, Dijon a quasiment assuré son maintien en l’emportant à Toulouse. Pourtant la pire équipe à l’extérieur, le DFCO a tenu pendant 80 minutes après le but de Kwon en s’appuyant sur une très grosse perf de Reynet, auteur de nombreuse parades décisives. Le Téfécé est juste au-dessus de la ligne de flottaison et va devoir s’accrocher jusqu’au bout. Amiens a aussi fait un pas important vers une deuxième saison consécutive dans l’élite en surclassant une équipe de Caen inexistante.

Le maintien, le LOSC en est encore très loin. Malgré leur ouverture du score au Matmut Atlantique par Mothiba, les Nordistes se sont inclinés en Gironde, plombés une fois encore par de grosses erreurs individuelles. Cette fois, c’est Koffi - choisi par Galtier pour suppléer Maignan - qui s’y est collé en relâchant un ballon sur la tête de Kamano. L’attaquant girondin a doublé la mise trois minutes plus tard à la réception d’un centre de Braithwaite. La situation est donc toujours aussi compliquée pour Lille…

Et puis Guingamp a confirmé son retour au forme en atomisant Troyes au Roudourou. Les Bretons sont désormais hors de danger et vont pouvoir finir sereinement leur saison. Enfin, Strasbourg a réalisé un bon match et obtenu le point du nul à Angers. C’est le troisième partage des points consécutif pour les Alsaciens. Un rythme pas folichon mais comme derrière, tout le monde perd tout le temps, ils ont désormais une petite avance et je pense maintenant qu’il va être très compliqué pour Metz et Troyes de se maintenir. Surtout lorsqu’on voit le calendrier des Aubois…

Pierrot