Monaco prend une option

Une bombe, douze buts, deux pénos ratés, trois grosses erreurs d’arbitrage et un Kylian Mbappé : petit round-up de ces quarts de finale de Ligue des Champions.

Ces quarts de finale de Ligue des Champions ont donc commencé mardi d’une façon très étrange avec cette attaque explosive dont on ne connaît pas encore tous les détails, la blessure au bras de Bartra et le match reporté à mercredi en fin de d'après-midi. Alors j’ai vu que certains s’étaient émus du fait qu’on rejoue aussi tôt après cet événement. Malheureusement, il y a un calendrier à respecter et il faut que le football reprenne ses droits.

En tout cas, cela a donné lieu à quelques belles scènes entre les supporters des deux clubs, avec notamment l’accueil spontané des fans monégasques par des locaux, qui les ont logés pour la nuit. En ces temps troublés et après cette vilaine soirée, ce sont des images qui font chaud au coeur. Les joueurs du BvB ont-ils été perturbés ? C’est probable mais j’avoue que je n’en sais rien. Toujours est-il que le match s’est bien déroulé pour Monaco, même si l’ASM a été globalement dominée par une équipe de Dortmund qui pratique un jeu séduisant mais qui a trop longtemps manqué de puissance offensive, avec des milieux qui avaient du mal à trouver Aubameyang. 

Monaco aurait pu ouvrir le score dès le premier quart d’heure de jeu mais le penalty, obtenu pour une légère faute sur Mbappé, a été tiré à côté par Fabinho. Trois minutes plus tard, Mbappé a marqué un but hors-jeu et Bender a ensuite détourné dans son propre but un centre de Raggi. Du coup, le leader de la Ligue 1 menait 2-0 au repos. Mais le second acte a été beaucoup plus pénible pour les Azuréens, car Dortmund a vraiment appuyé sur l’accélérateur, à l’image d’un Dembélé exceptionnel - le meilleur Borussen sur le terrain -, qui a placé de nombreux dribbles et de belles accélérations. 

C’est d’ailleurs lui qui a réduit le score sur un service de Kagawa. Mais tous les efforts du BvB ont été réduits à néant avec cette mauvaise passe de Piszczek interceptée puis exploitée par Mbappé avec une maîtrise technique et une efficacité effarantes pour un garçon de son âge. À ce propos, ça m’agace d’entendre ces derniers temps qu’il faut arrêter de s’enflammer avec Mbappé. Mais commenter ce qu’il fait sur le terrain depuis trois mois, c’est déjà s’enflammer ! Peu importe son âge, ce que réalise l’attaquant Monégasque - c’était son quatrième but sur ses trois derniers matchs de Ligue des Champions - est exceptionnel. Avant de savoir si ça va durer, on ne peut que s’en extasier. Kagawa a réduit le score en fin de rencontre mais pour Monaco, ça reste une excellente opération. Il faudra se méfier de l’attaque des Jaune et Noir au retour, mais l’ASM a déjà montré qu’elle savait marquer des buts cette saison. Y compris à la maison.

Trois énormes conneries en quatre matchs. C’est beaucoup.

La veille, la Juve a largement battu un Barça qui a réédité sa prestation du Parc des Princes en étant aux abonnés absents. En même temps, quand tu te retrouves avec Mathieu en charnière à la place de Piqué, ça doit faire tout drôle. Les Catalans ont cédé sur deux buts dont un exceptionnel de Dybala. Et encore une troisième fois sur une tête de Chiellini en début de seconde mi-temps. On va voir si les hommes d’Enrique sont capables d’une deuxième remontada consécutive…

Et puis mercredi soir, on a eu droit à un match de haut niveau qui a basculé une première fois sur le penalty raté de Vidal. Parce que, même si le Real s’était déjà créé des occasions, l’ouverture du score du Chilien sur une tête surpuissante avait mis le Bayern sur les bons rails. Mais ce péno cadeau offert aux Bavarois sur une non-main de Carvajal et qui aurait donné deux buts d’avance au Bayern, Vidal l’a envoyé dans la tribune. Si on résume, on a donc une main de Chiellini dans la surface non sifflée, un but hors-jeu de Mbappé et un penalty inexistant accordé au Bayern. Trois énormes conneries en quatre matchs. C’est beaucoup. 

Le second tournant, c’est l’expulsion de Javi Martinez, même si Ronaldo avait égalisé d’une jolie volée croisée quasiment dès la reprise. À partir de là, le Real a largement dominé et il a fallu un Neuer exceptionnel, d’abord sur une tête de Bale puis sur une frappe puissante de Ronaldo où sa main en opposition ne flanche pas, pour empêcher les Madrilènes de s’envoler. Mais le colosse bavarois n’a fait que retarder l’échéance et deux minutes plus tard, il est fautif sur la reprise de la semelle de CR7 qui lui passe entre les jambes. Ce qui devait arriver à force de se faire allumer. 

Après ces quarts de finale allers, les positions sont déjà claires : la Juve, Monaco et le Real sont en ballotage très favorable. On n’en dira pas autant de l’Atlético, qui ne l’a emporté que 1-0 et ne va peut-être pas rigoler dans une semaine à Leicester. 

Pierrot