Monaco va-t-il tout perdre ?

Il y a d'ores et déjà plusieurs informations importantes à retenir de cette 35ème journée. Même s'il y a encore des matchs demain, la bonne opération dans la course à la Ligue Europa a été réalisée par Saint-Etienne. Les Verts se sont petitement imposés à Montpellier vendredi soir sur un très joli but d'Hamouma, consécutif à un une-deux entre Monnet-Paquet et Cabella, passeur décisif. Derrière, ils ont souffert et se sont reposés sur la classe de Ruffier, qui a notamment arrêté un penalty de Sio. Mais les Héraultais ont un mal fou à marquer des buts et ils ont de nouveau échoué à la Mosson.

Ce samedi après-midi, il était question de podium. Au Parc OL, Lyon a facilement dominé une équipe de Nantes sans attaque, sans motivation et sans fil conducteur. Dans le premier acte, Depay a de nouveau inscrit un très joli but et dans le second, il est impliqué sur la réalisation de Traoré. Nantes a quand même vraiment lâché sa fin de saison et occupe désormais la dixième place. C'est sûrement davantage en adéquation avec la qualité du jeu proposé.

Monaco également sous la menace de l'OM

Dans la soirée, on attendait que Monaco reprenne sa deuxième place. Mais les Monégasques ont été incapables de battre Amiens au Stade Louis II. Pire, ils n'ont quasiment pas eu une seule occasion franche avant la tête de Touré sauvée sur sa ligne par Monconduit en fin de match. L'ASM est certes très handicapée sur le plan offensif mais elle avait récupéré Falcao, ou plutôt ce qu'il en reste. Cette équipe est en dessous de tout en ce moment ou du moins très loin de son meilleur niveau. L'attitude des joueurs depuis le 7-1 du Parc des Princes est totalement inexplicable, ils ont été inexistants face à Guingamp la semaine passée et ce soir contre Amiens. Si Marseille l'emporte à Angers demain, Monaco sera éjecté du podium donc il va falloir que les Monégasques se réveillent très vite car sinon, ils ne seront même pas en Ligue des Champions l'année prochaine.

Dans la course au maintien, Troyes et Lille ont fait une bonne affaire. Les Nordistes ont battu et enterré Metz. Les Grenats se sont créés la première occasion du match sur une frappe de Mandjeck sur le poteau avant d'encaisser deux buts d'Araujo et Pépé. Lorsque Nolan Roux a réduit le score, on a cru que les hommes de Galtier allaient une nouvelle fois craquer. Mais ils ont finalement réussi à marquer un troisième but. Ils ont fait un match qu'on peut qualifier de très honorable au vu du contexte actuel. De leur côté, les Aubois ont également assez facilement battu une équipe de Caen totalement hors-sujet depuis quelques temps. Les Normands ne sont d'ailleurs pas encore complètement sauvés puisqu'ils n'arrivent plus à gagner un match.

Une course au maintien toujours aussi passionnante

La mauvaise affaire est donc finalement pour Strasbourg qui était opposé à l'adversaire le plus coriace parmi les équipes concernées par le maintien ce soir. Face à Nice, les Alsaciens ont ouvert le score sur une belle tête plongeante de Saadi avant de se faire rejoindre sur un penalty de Balotelli. C'est un match dans lequel ils ont alterné le bon et le moins bon, obligeant Oukidja à s'employer sur des frappes de loin en deuxième période notamment. Les Alsaciens n'ont plus que trois points d'avance sur Troyes et Lille. Leur calendrier est difficile mais c'est aussi le cas des concurrents et ils sont maîtres de leur destin. Le suspense est toujours entier pour le maintien.

Pierrot