Ras-le-bol !

Comment ? Comment s'intéresser encore à cette pathétique équipe de France ? Et dire qu'on joue l'Espagne dans trois jours...

Voilà, pratiquement 24 heures se sont écoulées depuis ce sinistre France-Japon et mon sentiment n'a pas évolué : ras-le-bol ! J'en ai ras-le-bol de tailler cette équipe et je crois que j'en ai même ras-le-bol d'en parler. Aujourd'hui je suis au-delà de l'agacement. Cette équipe de France ne m'intéresse tout simplement plus. Quel que soit le sélectionneur, c'est toujours pareil. Il y a eu Domenech, puis Blanc et maintenant Deschamps. Rien n'a changé.

Il y a toujours une excuse : hier c'était celle du "match amical". Le plus terrible, c'est quand je lis ou que j'entends les déclarations des joueurs à la sortie du match. Ou ils nous prennent pour des gogos, ou bien ils n'ont même pas conscience de la faiblesse de leur niveau. Il y a dans cette équipe des joueurs qui n'ont rien à faire là, qui n'ont pas le niveau international et qui ne l'auront jamais. Et ceux qui sont supposés l'avoir ne répondent pas aux attentes.

Alors c'est vrai qu'on va jouer l'Espagne mardi et que Deschamps a testé face au Japon cette option à trois milieux défensifs à laquelle on aura vraisemblablement droit mardi. Mais ça n'explique pas tout. En première mi-temps, l'équipe japonaise était totalement insignifiante. Et puis Zaccheroni a replacé Kagawa dans l'axe et là, les petits gabarits nippons nous ont fait la misère. Quand on sait le nombre de petits gabarits qui composent l'équipe d'Espagne…

Des Bleus et des Beatles

Alors ça ne veut pas nécessairement dire que les Bleus vont prendre une gigantesque fessée face à la Roja - soyons clair, Deschamps va jouer le 0-0 en mettant les barbelés et en espérant un miracle - mais il faudra un autre Lloris et une autre rigueur défensive pour endiguer les déferlantes espagnoles. Après au niveau du jeu je pense, comme à l'Euro, que Ribéry et Benzema vont devoir se débrouiller tout seuls.

Benzema qui reste pour moi le sujet d'irritation le plus aigu dans cette équipe. C'est de toute évidence le joueur le plus talentueux - il suffit de le voir avec son club - mais match après match on a l'impression que jouer sous le maillot Bleu ne l'intéresse pas. Et on a aussi un peu l'impression que jouer avec Giroud l'insupporte, puisque ça fait quand même deux matchs qu'il est aligné avec le Gunner et on attend toujours qu'il lui donne quelque chose qui ressemble à un ballon.

Maintenant, il faut espérer un exploit mardi. Mais sur la base de quoi ? Mis à part un miracle défensif, qui peut toujours arriver, je ne vois comment ça pourrait se produire. De toute façon, le climat global qui entoure cette équipe est déjà morose. Au Stade de France, il y avait encore 60 000 personnes, mais qui étaient plus venues pour siffler et faire exploser des pétards que pour encourager leur équipe. Et cette pelouse du Stade de France lamentable, alors qu'elle n'a pas accueilli d'événement depuis un mois…

En fait on a le sentiment que tout le monde s'en fout de cette EdF, à commencer par les joueurs. Et on s'aperçoit qu'au-delà des belles déclarations d'intention, le problème reste entier depuis pratiquement six ans. C'est assez pénible à vivre. Moi qui ai eu la chance de suivre la génération 98 pendant cette période (1998-2002) où les Bleus étaient les Beatles, qu'est-ce que c'était chouette d'accumuler les superlatifs et les compliments, qui étaient en outre tous plus justifiés les uns que les autres. Là clairement, je n'arrive plus. C'est bien gentil de faire des vannes et de les tailler. Mais au bout d'un moment c'est comme tout : ça devient lassant…

A mardi.


Pierrot