Une première souriante

Des buts, du rythme et du spectacle : la première journée de Ligue 1 a été globalement agréable à suivre. Si Metz et Caen se sont imposés dans les derniers instants, Bordeaux et Lyon ont davantage construit leur succès. Et ce n'est pas le moins emballant Marseille - Toulouse qui nous fera bouder notre plaisir.

On a vécu une première journée spectaculaire bien que gâchée par un OM - Toulouse pénible en clôture. Le Bordeaux - Sainté de samedi a notamment été très agréable à regarder avec du rythme, des retournements de situation et des buts. Les Girondins ont développé un jeu offensif de qualité récompensé par un but et une passe décisive de Gaëtan Laborde ainsi qu'un joli coup franc de Malcom. Cette équipe a pour une fois effectué un recrutement ambitieux et elle est surtout dirigée par un entraîneur qui aime le football. On peut donc espérer de belles choses. De leur côté, les Verts ont réagi un peu tard mais au moins ils ont réagi et c'est déjà pas mal. 

On a aussi eu le droit à deux rencontres sympathiques marquées par les victoires à l'arrachée de Metz et Caen. Les Normands étaient pourtant menés 2-0 après 20 minutes de jeu mais l'expulsion du Lorientais Zargo Touré a tout changé. Pour sa première, l'attaquant croate Santini a parfaitement profité du marquage trop laxiste des Merlus pour inscrire un doublé. Un match globalement spectaculaire, tout comme celui de Metz. Les Grenats ont quand même eu besoin de deux penaltys justifiés pour se débarrasser de Lille. Ce club semble avoir retenu les leçons du passé en recrutant des joueurs qui connaissent bien la Ligue 1, à l'image de Cohade, Erding et compagnie. C'est intéressant pour la suite. 

Le dimanche a été un peu moins flamboyant. Lyon s'est très facilement imposé à Nancy contre une équipe lorraine rugueuse mais très limitée sur le plan technique. Un premier match dans lequel Alexandre Lacazette s'est offert un triplé. Alors c'est vrai que ce ne sont pas les buts les plus difficiles de sa carrière mais encore fallait-il les mettre. C'est la caractéristique principale d'un grand buteur. En tout cas, il lance sa saison sur des statistiques énormes.

Le ton est donné à Marseille 

Un peu plus tard, nous avons assisté à un Nice - Rennes intéressant que les Bretons auraient dû gagner. Ils ont touché la transversale et se sont vus refuser un but de Gourcuff pourtant bien valable. Finalement, les Aiglons l'ont emporté sur leur seule occasion. Pour l'instant, le Stade Rennais n'a pas les joueurs pour concrétiser un jeu offensif qui est évidemment en nette amélioration. Peut-être que l'arrivée de Pablo Osvaldo donnera une autre allure à cette équipe devant. 

Dans la soirée, le match Toulouse - Marseille a été bien moins emballant. Les Marseillais ont été très faibles en première période mais les Toulousains ont raté le coche. Ils étaient très au-dessus au niveau athlétique mais trop imprécis dans le dernier geste. Ils n'ont pas su concrétiser malgré quelques bonnes situations. En deuxième période, l'OM a bien réagi avec notamment deux belles occasions de Gomis bien repoussées par Lafont.

Du point de vue des tribunes, je trouve ça dommage que cette équipe composée de bric et de broc - et avec des joueurs qui ne sont pas au même niveau physiquement -, ait été accueillie par des banderoles. On a eu le droit au fameux "portez vos couilles". Ça se saurait s'il suffisait de porter ses couilles pour bien jouer au ballon. En tout cas, le ton est une fois de plus donné à Marseille. Que l'équipe ait le potentiel pour jouer le milieu de tableau ou le titre, l'exigence est maximale. Et en plus, il n'y a personne au stade. Tout ça n'est guère bien rassurant. 

Pierrot