ASM – OL : un choc et des étincelles en perspective

L’affiche de la 24e journée de Ligue 1 oppose, ce dimanche soir (21h, Canal +), l’AS Monaco (4e) et l’Olympique Lyonnais (3e). Un choc du haut de tableau et l’opportunité pour ces deux clubs de se rapprocher d’un OM de plus en plus séduisant. Si cette rencontre ne dira encore rien de la photo-finish du podium de L1, elle délivrera néanmoins des enseignements importants dans la course à la si importante Ligue des Champions.

La lutte passionnante pour la 2e place, synonyme de qualification directe en Ligue des champions et donc d’une manne financière autrement importante que la Ligue Europa, va connaître un nouveau tournant ce dimanche soir. Pour aborder cette deuxième partie de saison, les deux clubs du soir ont été plutôt sages sur le marché des transferts, au rayon des arrivées comme des départs. Pour Monaco cela peut s’apparenter à un miracle et malgré le départ de Carillo contre 22 millions d’euros environ (à ce prix-là on peut facilement le comprendre), aucun cadre n’a quitté le Rocher. Même s’il est encore indisponible à cause de sa cuisse douloureuse, Lemar sera d’une utilité cruciale pour la fin de saison. Comme Sidibé ou Fabinho qui semblent désormais au niveau qui était le leur la saison dernière. Sans parler du meilleur buteur monégasque Falcao (16 buts), retrouvé cette semaine face à Montpellier après trois matches sans marquer.

La qualification en finale de la Coupe de la Ligue acquise mercredi grâce au doublé de l’attaquant colombien est le deuxième acte d’une semaine extrêmement importante dans la saison monégasque. Après le nul au Vélodrome la semaine dernière puis la victoire face à Montpellier, l’ASM a l’occasion de terminer en beauté son petit marathon avant de bénéficier d’un calendrier allégé de Coupe d’Europe, au contraire de ses concurrents. A Monaco, on doit également se dire qu’il ferait tâche de s’incliner une troisième fois face à l’OL mais également de laisser l’OM faire un premier break. Vainqueurs de Metz vendredi soir, les Olympiens montrent une grande force collective et semblent lancés dans une spirale positive qui peut aisément les porter à la 2e place.

L’OL est à la hauteur face aux gros

« Les deux équipes les plus solides mentalement termineront sur le podium » a déclaré Bruno Génésio en prévision du déplacement de son équipe en Principauté. Et les mots de l’entraineur lyonnais prennent tout leur sens lorsque l’on repense à la contre-performance des siens à Bordeaux la semaine dernière. Avec une jeune équipe (moins de 24 ans de moyenne d’âge en Gironde) « la régularité dans la performance » chère à Jacques-Henri Eyraud et l’OM s’en trouve affaiblie du côté de Lyon. Pour se rassurer, Jan-Michel Aulas et les siens peuvent se rappeler qu’ils ont souvent répondu présent face aux cadors. Déjà vainqueurs de Paris, Marseille et donc Monaco par deux fois, les Lyonnais parviennent à se hisser à la hauteur de l’événement. Avec, comme à Monaco, un joueur décisif en la personne de Nabil Fékir (16 buts, 6 passes décisives).

C’est d’ailleurs le génial lyonnais qui avait donné la victoire à ses partenaires lors du match aller grâce à un coup-franc dans le temps additionnel. Et pour parvenir à renverser Monaco il faudra au moins un Fékir de gala puisque l’assise défensive risque d’être affaiblie par l’absence de Tousart, seule réelle sentinelle de cette équipe quand Ndombélé et Aouar se projettent dans leur rôle de relayeur. Les rencontres entre Monégasques et Lyonnais ont souvent été spectaculaires et la rencontre de ce soir ne devrait pas déroger à la règle. Un match important entre deux équipes à qui l’on pourrait trouver des similitudes dans leurs failles défensives autant que dans leur capacité de frappes offensives, et qui auront l’opportunité de montrer ce soir que l’OM n’est pas seul dans son rêve de 2e place.

Emmanuel Trumer