Marseille prend les devants

La journée a commencé par un déluge de buts à Marseille. Mais ça n'a pas empêché les Olympiens de terminer la rencontre sur les nerfs. Visiblement mécontents d'avoir encaissé trois buts à domicile, Mandanda et Rami étaient très énervés. Mais le fait d'en avoir planté six a dû permettre de les calmer. Emmenés par un Thauvin éblouissant, un Sanson et un Payet très créatifs et un Germain auteur de très bons appels, les Phocéens ont fait exploser les Grenats. Il faut dire que ces derniers ont complètement raté leur entame de match et ont encaissé deux buts dans le premier quart d'heure.

Pas assez agressifs en début de partie, ils se sont un petit peu repris ensuite pour se créer quelques occasions sur lesquelles Mandanda a été impressionnant. Ils ont finalement craqué après le repos, en encaissant une pluie de buts. Même Mitroglou a marqué, servi avec beaucoup de générosité par Payet face au but vide. C'est en fin de rencontre que les Marseillais ont pris des buts, ce qui a davantage contrarié les joueurs que Rudi Garcia, qui a préféré retenir la victoire. Avec ce succès, ils vont pouvoir regarder le choc de dimanche soir bien au chaud et faire les comptes au coup de sifflet final.

Paris ne lève pas le pied

Cet après-midi, c'est un PSG au petit trot qui a mis ses trois buts hebdomadaires à Lille. Au niveau de la rigueur, de l'abnégation et de l'engagement physique, les Nordistes ont plutôt fait une bonne première mi-temps. Mais le problème, c'est qu'au bout de quarante minutes de jeu, les effets de la fatigue - voire même de l'épuisement pour certains -, se sont faits sentir. Les Parisiens ont ouvert le score sur un but litigieux de Berchiche. Cavani est vraiment hors-jeu mais fait-il volontairement action de jeu ou est-ce qu'il se trouve juste au mauvais endroit ? Je n'arrive pas à me prononcer.

Mais de toute façon, Paris a mis le compte en seconde période avec deux buts magnifiques. Un coup franc exceptionnel de Neymar d'abord et un superbe petit ballon piqué de Lo Celso ensuite. C'est une victoire de plus pour le PSG qui va rejouer dès mardi à Sochaux en Coupe de France. Au vu des blessures, je ne sais pas si Emery va pouvoir faire suffisamment de rotations. Ça fait quand même beaucoup de matchs avant le Real, en tout cas infiniment plus que pour le club espagnol.

La Garonne en fête

Dans la soirée, seuls les Toulousains l'ont emporté parmi les mal classés. Ils ont pris le meilleur sur Nice, dans un match assez sordide où il n'y a eu qu'un seul tir cadré de chaque côté... C'est dire à quel point on s'est régalé. Les hommes de Mickaël Debève se sont contentés d'une très jolie frappe de Gradel pour prendre les trois points. En ce moment, ils ne font pas dans la fioriture mais dans le concret. Ils enchaînent ainsi une deuxième victoire en deux rencontres et ça suffit à leur bonheur.

De son côté, Strasbourg a subi sa quatrième défaite en cinq matchs contre Bordeaux, qui a pris sa revanche du 3-0 de l'aller. Le premier but est symptomatique des errances défensives alsaciennes. Un perte de balle de Mangane puis un mauvais dégagement de Grimm ont permis à Sankharé de marquer en contrant le ballon. Les Girondins ont enfoncé le clou grâce à une réalisation de Laborde en seconde période. Les Alsaciens se sont un peu battus pour essayer de revenir mais on sent moins de fraîcheur, d'allant et de qualité depuis quelques matchs. Ils doivent de nouveau regarder vers le bas du classement.

Les recrues s'illustrent à Sainté

Mais ils pourront se consoler avec les autres défaites du soir. Amiens a été nettement dominé à domicile par une équipe de Saint-Etienne qui capitalise sur ses nouveaux arrivants, même si Ntep était malade et donc absent. Celui qui s'est fait remarquer, c'est Mathieu Debuchy, auteur de l'ouverture du score et à l'origine du but de Cabella, grâce à sa très belle louche pour décaler Pajot. J'avoue que ça me fait très plaisir de le revoir jouer, parce qu'il n'a pas été très bien traité à Arsenal. C'est un très bon latéral et au vu du marasme ambiant concernant les latéraux français, il aura peut-être une chance de viser plus haut s'il signe des performances du même acabit dans les prochaines semaines. C'est en tout cas ce que je lui souhaite parce que c'est un garçon adorable.

Enfin, Angers s'est incliné après avoir ouvert le score à Montpellier. Les Angevins se sont faits rejoindre par un but chanceux de Lasne avant de craquer sur une très belle action de Mbenza. Les Héraultais ne sont qu'à trois longueurs de Nantes, qui se déplace demain après-midi sur la pelouse de Caen.

Pierrot