Allemagne-France : les notes des Bleus

Areola (9) : Pas grand chose à faire en première période devant des Allemands très craintifs. Et puis après l’heure de jeu, au moment où les Bleus ont un peu abandonné le ballon, il a réussi quatre parades très intéressantes dont une extraordinaire sur la tête de Ginter. Pour une première sélection, dans un contexte pas évident, il a été incroyable et a prouvé qu’il avait réalisé de gros progrès. 

Pavard (4) : Ce qu’il a fait avec le ballon n’était pas inintéressant mais défensivement, il a souffert le martyre face à Werner. Le match avait mal commencé pour lui puisque Rüdiger a pris sa carotide pour un paillasson. Notez au passage qu’il est assez aberrant que le joueur de Chelsea n’ait pas récolté un rouge sur ce coup-là, surtout dans une compétition officielle. Mais bon, cela n’explique pas les problèmes de vivacité rencontrés par le défenseur de Stuttgart pendant tout le match. 

Varane (7) : Très sûr en première période. Il a coupé pas mal de trajectoires et a joué son rôle de capitaine en commandant sa défense. Lui a clairement pris une autre dimension. 

Umtiti (6) : Il n’avait pas vraiment d’avant-centre en face de lui et s’est donc efforcé de bien défendre sans prendre trop de risque dans la relance. Un match propre. 

Hernandez (6) : On n’a pas vu Goretzka, il doit y être pour quelque chose. Avec toujours quelques montées bien tranchantes.

Kanté (8) : Un match monstrueux. A la récupération, à la remontée de balle et même à la création. C’est vraiment un trésor.  

Pogba (7) : Lui, il est dans la lignée de sa Coupe du Monde : sobre, appliqué, sérieux. Il a été très utile tout au long du match.  

Matuidi (6) : Un peu en dessous de ses deux coéquipiers du milieu. Mais pas mal dans l’utilisation du ballon, pour celui qui était finalement le plus offensif de nos trois milieux. 

Griezmann (5) : Pourquoi 5 ? Parce que sa première mi-temps vaut 3 et sa seconde 7. Totalement hors du coup pendant tout le premier acte, tant sur le plan physique que technique. Après le repos, la fatigue générale aidant, il a commencé à exister, avec notamment deux belles frappes qui ont obligé Neuer à s’employer. Remplacé par Fekir, que j’ai trouvé plus en jambes qu’avec Lyon face à Nice mais qui est encore en phase de reprise.

Mbappé (6) : Il aurait eu beaucoup plus s’il n’avait pas disparu de la circulation à l’heure de jeu - un peu à l’image de l’équipe d’ailleurs. En première période, il a touché 15 ballons, une misère. Engoncé une fois de plus dans ce côté droit qui le bride totalement, mais à chaque fois qu’il a touché la balle, il a allumé la lumière. Plus de mal à exister en fin de match dans une équipe qui combinait moins.

Giroud (5) : C’était le Giroud de la Coupe du Monde : utile en défense, présent dans les duels aériens - dont une belle tête cadrée repoussée par Neuer. A part ça, cela a souvent été compliqué techniquement pour lui. Remplacé par Dembélé qui n’a pas montré grand chose. 

Pierrot