Ben Arfa et les Aiglons enchantent

Hier soir, alors que Ben Arfa et les Niçois ont fait exploser Bordeaux, Lyon s'est imposé sans forcer face à Bastia. De leur côté, les Verts de Christophe Galtier ont enchaîné une cinquième victoire d'affilée et sont désormais les nouveaux dauphins du PSG.

À l'occasion de cette première journée en semaine de la saison, certains clubs avaient décidé d'effectuer des rotations alors que d'autres non. Pour Bordeaux, le choix de ne rien changer a viré à la catastrophe. Les Girondins avaient pourtant ouvert le score à Nice mais les Aiglons sont bien revenus. À la 50 ème minute, le match a basculé avec l'expulsion de Crivelli, pour un tacle bien trop engagé. On loue souvent la combativité de ce joueur mais il a vraiment été trop loin sur cette action.

Derrière, Pallois a inscrit un but contre son camp avant la déferlante niçoise. Cette équipe a des moyens offensifs très intéressants et les a mis en valeur pendant la rencontre. Germain a de nouveau marqué, Le Bihan, très prometteur lorsqu'il évoluait avec Le Havre, a ouvert son compteur et Ben Arfa a réalisé un match ébouriffant. Ce joueur n'a rien perdu de son talent et a toujours le don de me combler de joie. Désormais, on va lui demander d'être constant, tant au niveau de ses performances que dans le comportement. Si ça vient à durer, on assistera à une vraie belle résurrection.

De son côté, Rennes avait fait totalement tourner à Ajaccio. On peut même dire que la composition d'équipe de Montanier était insensée. Ça a failli couter très cher aux Bretons puisqu'il a fallu que Sio égalise en fin de match pour empêcher le Gazélec de remporter sa première victoire en Ligue 1. C'est à mon avis un non-sens d'avoir fait autant tourner.

 

Lorient et Sainté enchaînent

Lyon a remporté une victoire assez tranquille face à Bastia grâce notamment au premier but en Ligue 1 du jeune Kalulu. Les Corses, qui ne semblaient pas au niveau, ont terminé la rencontre à 10 contre 11. Un nouveau carton rouge en faveur de Lyon assez étonnant, au vu de l'action entre Kamano et Umtiti. 

Lorient, pourtant très mal parti cette saison, a signé un troisième succès consécutif. Ce n'était pourtant pas un match facile puisque Caen fait partie des bonnes équipes de ce début de saison. Avec la confiance, le jeu des Merlus se met bien en place. Moukandjo fait un très bon début de saison - bien meilleur que les années passées avec d'autres maillots sur le dos - et Waris commence à marquer des buts. C'est un retour au premier plan très intéressant.

Saint-Etienne a signé sa cinquième victoire consécutive dans un match plus sympathique que le score ne l'indique. Les deux équipes ont notamment trouvé les montants. Malheureusement, les Aubois sont incapables de marquer un but alors que les Stéphanois, même s'ils ont profité d'un CSC de Ayasse, ont toujours des ressources. Ce n'est pas la première fois que les hommes de Galtier font des bonnes séries en Ligue 1 mais là, je trouve quand même qu'il y a des progrès très intéressants à signaler au niveau du jeu.

 

M. Gautier voit rouge

Par contre, on s'est ennuyé ferme à Toulouse où il a fallu attendre la fin de match pour voir des buts. Batshuayi a répondu in extremis à Braithwaite. Dans cette rencontre, l'OM a mis une éternité à se mettre à jouer. Michel avait lui aussi fait tourner mais c'est une décision plus compréhensible puisque le club phocéen va enchainer avec un match de championnat dimanche, la Ligue Europa jeudi puis de nouveau la Ligue 1 contre le PSG.

Ce match au Stadium a par ailleurs encore été marqué par des décisions arbitrales surprenantes. Je ne sais pas ce qui arrive à M. Gautier depuis le début de la saison mais il semble atteint d'une rougeole assez violente. Il a encore sorti trois cartons rouge de sa poche. Si celui de Mendy semble logique puisqu'il arrête clairement une action de but, les deux autres, distribués à Moubandje et Yago sont plus discutables.

Mardi, sans forcer, le PSG s'est imposé 3-0 contre Guingamp. Des Bretons qui auraient pu profiter de la passivité parisienne en première mi-temps pour être un peu plus ambitieux dans le jeu. Mais il est évident que le souvenir des six buts encaissés au printemps dernier était trop présent. On notera dans ce match qu'en étant très loin d'être brillant, Di Maria a marqué un but et fait une passe décisive.

Egalement buteur, passeur et à l'origine de la réalisation de l'ancien joueur de Manchester, Ibra a réalisé un match beaucoup plus intéressant que ses précédents même s'il a raté un penalty. Juste après l'ouverture du score de Pastore, il a failli marquer un but exceptionnel du pied gauche. Un retour en forme important pour le club de la capitale, qui va enchaîner les gros matchs dans les prochaines semaines. 

 

Pierrot