Bordeaux a trop gâché

En s’inclinant à Nice hier soir, Bordeaux a fait la mauvaise opération dans la course à la cinquième place et n’a pas profité du décevant nul ramené de Rennes par l’OL. Dans le bas du classement, Lorient a quitté la place de lanterne rouge…

Avant d’évoquer les matchs de ce dimanche, je vais profiter de ce post sur mon blog pour remercier tout le monde de tous les messages d’amour que j’ai reçus pendant la journée, que ce soit de la part des gens de Canal, des joueurs, de mes amis de la télé ou du showbiz, mais aussi de tous les anonymes sur les réseaux sociaux. Vous ne pouvez pas imaginer la force que vous m’avez donnée ces derniers mois et le bonheur que vous m’avez offert hier. Si tout s’est bien passé pour moi, c’est en grande partie grâce à vous tous. Voilà, maintenant on peut ranger les violons et parler ballon.

Ce dimanche était donc chargé à cause de la finale de la Coupe de la Ligue et a commencé avec un décevant Rennes-Lyon. L’OL a plutôt bien débuté le match et obtenu un penalty pour une main évidente de Bensebaini, expulsé sur le coup. Mais Costil a magnifiquement détourné la frappe de Lacazette sur son poteau. Lyon a continué à dominer le match face à des Rennais en infériorité numérique et donc très timides sur le plan offensif et sont parvenus à ouvrir le score sur un bon centre en retrait de Morel coupé par Cornet. 

Je m’explique mal la panne de secteur qu’ont alors connue les Lyonnais. Problème physique ? J’aurais tendance à penser que oui. Car l’OL a vraiment souffert en fin de match et a fini par craquer sur une belle frappe du gauche signée Mubele, sur laquelle Morel s’arrête au lieu de monter sur l’attaquant rennais. Prcic a ensuite eu une double occasion de donner la victoire aux Bretons mais à l’arrivée, les deux équipes se sont quittées sur ce nul qui n’arrange pas l’OL, lequel n’a désormais plus aucune chance d’accrocher la troisième place. 

Il y a ensuite eu trois matchs à 17h. Grâce à un but de Moukandjo consécutif à une énorme erreur de Yahia, Lorient a remporté face à Caen sa deuxième victoire consécutive et laissé la dernière place à Bastia. Finalement, peut-être que les Merlus vont parvenir à sauver leur place en Ligue 1. En tout cas, ils ont bien capitalisé sur leur miraculeuse victoire à Nancy il y a quinze jours.

Les Aiglons s’accrochent

Nantes a joliment battu Angers 2-1. Une victoire méritée, avec deux pions de Nakoulma, qui ne marque pas de très beaux buts mais qui en marque souvent, même s’il est hors-jeu sur le premier. Les Canaris intègrent la première moitié du classement et on peut dire que Conceiçao réalise un super boulot. On a aussi eu droit à la courte victoire de Toulouse à Montpellier, où l’effet Gasset ne fonctionne plus, avec un seul point pris lors des cinq derniers matchs. Ça ne marchait pas avec Hantz, ça ne marche pas avec Gasset... Ça doit vouloir dire que l’équipe n’est pas très bonne…

Et puis en soirée, Nice a remporté face à Bordeaux une victoire assez heureuse, dans la mesure où les Girondins ont eu les munitions pour gagner ce match. Ils avaient d’ailleurs ouvert le score sur un but exceptionnel de Laborde avant de se faire rejoindre sur un péno cadeau accordé par monsieur Bastien - et transformé par Balotelli - pour une non-faute de Toulalan sur Souquet, puis de se faire dépasser sur une très belle frappe enroulée d’Eysseric. Après le repos, Kamano a goinfré deux très belles occases et Bordeaux est donc reparti de l’Allianz Riviera avec zéro point. 

C’est mal payé pour les Girondins, qui montrent vraiment de belles qualités. Mais ils ont perdu trois fois en 2017 et c’était face aux trois premiers. Ça doit vouloir dire quelque chose. Maintenant, sur le plan du jeu, je trouve que Bordeaux mériterait cette cinquième place. Quant à Nice, comme l’a justement dit Favre à la fin du match, il ne faut pas oublier qu’ils sont lourdement handicapés par les blessures, notamment celles longue durée de Plea et Cyprien. Mais les Aiglons ne lâchent pas et continuent à prendre des points. Ils sont désormais certains de finir sur le podium, ce qui est déjà une magnifique performance. 

Pierrot