Fekir transcende l'OL

Hier soir, l'Olympique Lyonnais a remis les pendules à l'heure en s'imposant 5-1 sur la pelouse de Montpellier. Grâce à un grand Fekir, l'OL conserve la première place de la Ligue 1.

Je ne pense pas que Nabil Fekir soit en train de vivre la période la plus calme et la plus agréable de sa jeune carrière. Alors qu'il doit choisir entre l'équipe d'Algérie et l'équipe de France pour la suite de sa carrière internationale, il subit beaucoup de pression et doit répondre à pas mal de questions. C'est forcément compliqué. Seulement, le moins qu'on puisse dire, c'est que ça ne se voit pas lorsqu'il se retrouve sur le terrain. Alors soit il a la capacité de tout mettre de côté, soit ce garçon est fait d'un métal extrêmement précieux.

Hier soir, il a inscrit deux buts sublimes, provoqué un penalty et la perte de Montpellier. Des Héraultais qui n'ont pas démérité, surtout en début de partie où ils ont ouvert le score sur un bel exploit individuel de Dabo conclu par Barrios. Derrière, il y a eu le "Fekir show", avec notamment ce but exceptionnel après un une-deux avec Gourcuff. Avec les deux passes décisives du Breton et le doublé de Lacazette, Lyon l'a emporté 5-1, comme au match aller. Ça prouve bien que la vilaine deuxième mi-temps face à Lille n'était qu'un accident.

L'OL est donc toujours en tête de la Ligue 1 après avoir joué deux de ses trois matchs consécutifs à l'extérieur. Le troisième sera probablement plus difficile à Marseille. Quand on voit les six buts de l'OM à Toulouse et les cinq de Lyon à Montpellier, on a hâte d'être à dimanche prochain pour voir ce grand choc de la Ligue 1. En tout cas, c'est sûr qu'hier soir, à une période où on parle beaucoup de plaisir et d'envie et où on nous empêche de trouver des matchs moroses, le jeu épatant de l'Olympique Lyonnais met tout le monde d'accord.

 

Saint-Etienne gagne enfin

Dans l'après-midi, on a vu un Lille bien plus consistant que ces dernières semaines prendre trois points contre Guingamp. Consistant, évidemment, l'EAG l'est beaucoup moins. Les Bretons payent la facture des matchs à répétition. Entre le championnat, la Coupe de France et la Ligue Europa, ils ont enchainé les rencontres. Heureusement, pendant leur très bonne période, les hommes de Gourvennec ont pris quelques points d'avance. Il faut désormais qu'ils se reconcentrent.

Côté lillois, Lopes fait beaucoup de bien offensivement et son bon service a permis à Nolan Roux de marquer le but de la victoire. Pourtant, le groupe a connu un coup dur avec la sortie de Franck Béria, qui est peut-être gravement blessé au genou. Quant à Kjaer, qui est quand même costaud, il a subi un gros choc avec Enyeama. Finalement, l'équipe nordiste, dont le jeu est bien plus cohérent aujourd'hui que pendant une longue partie de la saison, l'a emporté et revient à la huitième place. 

Enfin, Saint-Etienne, qui n'avait pas gagné depuis sept matchs, a renoué avec la victoire et revient à la cinquième place. Pourtant, ce succès a été bien long à se dessiner contre Lorient. La faute à un manque d'inventivité et de talent offensif. Finalement, après une barre de Perrin sur une jolie volée du gauche, c'est Mollo, d'un tir détourné par Mostefa, qui a ouvert le score.

L'expulsion de Ndong a changé beaucoup de choses dans cette partie. Les Lorientais n'avaient plus beaucoup d'arguments physiques en fin de match et ça a permis à Hamouma d'offrir un deuxième but à Gradel. Si dans le jeu, ce n'est pas encore extrêmement brillant, les Verts gagnent de nouveau et conservent un classement très honorable. 

 

Pierrot