Gloire à Guingamp !

Bilan des courses après cette quatrième journée de phase de poules d’Europa League : un succès, un nul, une défaite. Guingamp et Sainté peuvent encore croire à la qualif', pour Lille c’est presque cuit.

Epatant, savoureux et… anormal. Au bout de quatre journées de phase de poule, la meilleure équipe française en Europa League est donc l’En Avant Guingamp. Une équipe qui se bat pour son maintien en Ligue1, alors que Lille et Saint-Etienne, eux, ont d’autres ambitions. Alors c’est vrai que Lille est dans un groupe compliqué avec Wolfsbourg et Everton, mais il ne me semble pas que celui de Sainté soit plus compliqué que celui de Guingamp. 

Alors qu’on arrête de nous bassiner en France avec les trois matchs en huit jours, qu’on arrête de nous bassiner avec les déclarations en mode « on n’a pas les moyens financiers et offensifs des clubs étrangers » et toutes ces fariboles du même genre. Si Guingamp est capable de prendre 7 points en 4 matchs, pourquoi les autres ne le font pas ? 

La soirée avait commencé par Sainté-Inter, avec une première mi-temps très pénible des Verts, qui ne doivent d’être rentrés aux vestiaires au repos avec un seul but d’écart qu’au talent de Ruffier. Pendant 45 minutes, les Stéphanois ont été quasiment inexistants dans leur 5-2-3 totalement inopérant. Après le repos, ils ont inscrit leur premier but dans la compétition sur une puissante frappe de Bayal Sall. 

A partir de là, les hommes de Galtier ont mis plus d’impact physique et se sont créés plus d’occasions, Van Wolfswinkel ratant notamment un face-à-face avec Carrizo. La seconde période était donc nettement meilleure, et malgré ce quatrième nul les Verts ont encore les moyens de se qualifier avec deux derniers matchs à leur portée. Ceci étant, tous les matchs de ce groupe semblaient à leur portée et ils n’en ont pas gagné un seul. Donc optimisme, oui. Mais pas béat.

 

Des éloges pour Guingamp

Et puis, par la grâce de la télévision et de la tablette, j’ai donc suivi les deux matchs de 21h05 simultanément. En même temps, je ne vous cacherai pas que je me suis assez rapidement désintéressé du match du LOSC, qui a été totalement surclassé par Everton. Quand je parle des Toffees, j’ai souvent coutume de dire que c’est une équipe qui jouerait le podium en Ligue 1. On a vu pourquoi hier soir : impact physique, enchaînement technique et vitesse d’exécution : tout était un voire deux crans au-dessus chez les Anglais.

Lille n’a pas existé dans cette rencontre et encore, le but de Lukaku en fin de match est injustement refusé. En tout cas, cette lourde défaite lilloise, dans le droit fil de ce qu’on constate depuis maintenant plusieurs semaines, confirme qu’il y a quelque chose de cassé dans cette équipe. 

Et puis la bonne surprise de la soirée est venue de Bretagne. Après un bon match nul à l’aller, Guingamp a su faire le dos rond dans les quelques moments difficiles qu’ils a eu à traverser, avec notamment ce pénalty repoussé par Lössl - si mauvais à Nice et si bon hier soir. Beauvue, la valeur sûre de l’EAG depuis le début de la saison, a fait la différence en ouvrant la marque et en offrant une passe décisive à Mandanne.

Les Bretons se retrouvent donc avec 7 points au compteur, et un match contre la Fiorentina à venir au Roudourou. Ce sera compliqué, mais ces 7 points ils ne les ont pas volés, ils sont bons pour l’indice UEFA de la France et alors qu’il pourraient se dire qu’ils ont d’autres chats à fouetter vu leur situation en championnat, les Guingampais jouent cette compétition à fond. Pour ça, ils méritent toutes les éloges et les félicitations, ce qui n’est pas toujours le cas pour les autres…

Pierrot