Inadmissible

Hier soir, pour leur dernier match européen à Gerland, les Lyonnais ont subi un quatrième revers en cinq rencontres de Ligue des Champions. Un bilan catastrophique pour le club, qui ne disputera pas la moindre joute européenne dans son nouveau stade cette saison.

On savait avant la rencontre qu'il fallait un gros miracle pour voir Lyon décrocher une improbable qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Au coup de sifflet final, le résultat est sans appel : Lyon est éliminé de toute compétition européenne et le Stade des Lumières, dans ses premiers balbutiements, ne verra même pas l'Europa League. Ce résultat désastreux, les Lyonnais ne le doivent qu'à l'incroyable faiblesse de leur prestation hier soir contre une équipe de Gand qui ne jouait même pas pour gagner. Clairement, les Belges visaient la troisième place pour poursuivre l'aventure en Europa League et se seraient contentés d'un nul.

Mais les Lyonnais, de façon scandaleuse, leur ont quasiment offert la victoire dans le temps additionnel. Estimant sans doute que le match était déjà terminé, ils ont laissé Coulibaly donner la victoire à son équipe sur corner. Avec ce succès, les Belges occupent désormais la deuxième place du groupe avant de recevoir le Zénith Saint-Pétersbourg, qui enverra probablement ses coiffeurs en Belgique. Non seulement les Lyonnais ne sont pas capables de gagner un match en cinq rencontres de Ligue des Champions mais en plus, ils faussent le groupe. C'est une prestation honteuse et incompréhensible. 

Les hommes d'Hubert Fournier - qui avait troqué son sempiternel et inefficace 4-4-2 contre un 4-3-3 avec Valbuena côté droit et Ghezzal côté gauche en soutien de Lacazette - avaient pourtant plutôt bien entamé la partie en ouvrant le score sur un but astucieux de Ferri. Derrière, ils ont arrêté de jouer. Puisque la défense lyonnaise, amoindrie par les absences, est incapable d'avoir une organisation rationnelle, les visiteurs se sont procurés quelques occasions et ont égalisé sur un très joli coup franc de Milicevic. 

 

Gerland méritait tellement mieux

Durant la seconde période, Lyon a attaqué mollement et les Belges ont contrôlé la situation car encore une fois, ce 1-1 était le score qu'ils espéraient. En fin de match, Lyon est repassé en losange en faisant rentrer Beauvue mais ça n'a pas changé grand chose. Il n'y a rien dans cette équipe, il n'y a pas de précision, pas d'envie, pas d'abnégation et il n'y a même pas le respect des supporters, pour le dernier match européen de l'OL à Gerland. Alors je ne sais pas sur quoi Jean-Michel Aulas va insister dans les prochains jours. Il évoquera peut-être les absences ou alors il se contentera de sauvagement tirer les oreilles de ses joueurs. En tout cas, ils le méritent.

En France, on nous bassine tout le temps avec le budget du PSG mais je voudrais bien quand même que les gens se renseignent sur l'écart de budget entre l'Olympique Lyonnais et La Gantoise. Les Belges, épatants depuis le début de cette campagne européenne, ont montré qu'avec de l'envie et de la solidarité, on pouvait faire de grandes choses. Lyon aurait pu s'inspirer de cet exemple, comme les autres clubs français d'ailleurs. Si Gand est capable de réaliser ce genre de performances, je ne vois pas pourquoi Monaco, Bordeaux, Saint-Etienne, Marseille et Lyon n'y arriveraient pas. Avant de pleurnicher sur les joueurs aux prix exorbitants du PSG, il faut faire un constat implacable : il n'y a qu'eux qui obtiennent des résultats pour le football français. 

 

Pierrot