L'OM peut s'en vouloir

Menant de deux buts, l'OM a finalement concédé le nul à Bastia en montrant d'inquiétantes lacunes défensives. A part ça, le Bordeaux de Sagnol a l'air de vouloir jouer au foot, Cvitanich s'est réveillé et Caen est leader.

Après le nul inaugural du PSG vendredi à Reims, cette deuxième session de la première journée de Ligue 1 a confirmé cette impression d’ouverture et d’une certaine envie de jeu généralisée. Tout ça demandera évidemment confirmation lors des journées à venir, mais on a assisté à quelques matchs assez spectaculaires.

La victoire niçoise face à Toulouse en faisait partie, avec ses retournements de situation et le réveil de Cvitanich, auteur d’un doublé dont un but magnifique. Celle de Caen à Evian peut également grossir la liste, une victoire qui fait des Normands les premiers leaders de la saison, grâce entre autres au doublé de Duhamel. On va voir si un mec qui met 25 buts en Ligue 2 peut devenir un bon buteur de Ligue 1. Ce premier match plaide en faveur du oui. 

On a vu aussi vu que le Bordeaux de Sagnol semble avoir d’autres ambitions que celui de Gillot - de toute façon, moins c’était compliqué - mais le match que j’ai suivi pratiquement en intégralité, c’est ce Bastia-Marseille aussi mouvementé qu’agréable à suivre, malgré pas mal d’erreurs individuelles, à l’image de celle de Mandanda qui permet au SCB d’ouvrir le score.

L’OM a réagi aussitôt, avec une demi-heure très convaincante pendant laquelle Gignac a égalisé d’une jolie tête avant que Romaric ne détourne dans son but une frappe anodine de Thauvin. A la mi-temps, Bielsa a fait sortir le jeune Sparagna mais la défense olympienne, déjà en difficulté avant - notamment face au jeu de tête de Brandao - ne s’en est pas mieux portée après. 

 

Bielsa, déjà l’heure des choix

Ca fait des semaines qu’on assiste à l’étrange tripatouillage défensif opéré par l’entraîneur argentin. Depuis son arrivée à l’OM, on a vuRomao et Morel évoluer en défense centrale, mais on pouvait mettre ça sur le compte du retour tardif de N’Koulou et les envies de départ de Mendes. Mais là, à force de changer tout le temps, la défense phocéenne a connu une seconde période globalement très difficile. 

Et malgré le pénalty obtenu et transformé par Gignac qui lui donnait deux buts d’avance, l’OM a concédé le nul en craquant deux fois. Bastia a mis beaucoup d’énergie et de combativité dans un jeu déjà empreint d’une certaine vitesse. J’ai beaucoup aimé celle de l’ancien Castelroussin Maboulou, qui s’était fait connaître d’une vilaine façon avec son but de la main et qui a montré d’autres qualités.

Alors, c’est vrai que l’OM semble avoir des possibilités offensives intéressantes et diversifiées, mais pour l’instant les Olympiens n’y sont absolument pas sur le plan défensif. Bielsa va déjà devoir faire des choix même si, évidemment, le mercato n’est pas encore terminé. Ce qui signifie qu’un ou deux joueurs pourraient arriver dans ce secteur de l’effectif.

Un dernier mot pour saluer la victoire de Nantes et la belle histoire de la soirée avec ce but de Bammou, l’ancien vendeur-magasinier de la boutique du PSG passé pro il y a quelques mois et entré en jeu seulement trente secondes plus tôt. 

Pierrot