La Coupe est pleine...

Non, décidément je n'y arrive pas. La Coupe de la Ligue me gonfle toujours autant. Surtout avec un arbitrage pareil...

Depuis des années, je crache régulièrement mon venin sur cette Coupe de la Ligue. Ce n'est pas cette année que ça va changer. Rien que de voir parfois les compos d'équipe, je n'ai même pas envie de voir les matchs. Franchement, Montpellier-Bordeaux et Lille-Toulouse avec les coiffeurs, bof bof… Je trouve l'irrespect des clubs pour cette Coupe de la Ligue assez incroyable, alors même qu'ils continuent de voter pour son maintien dans le calendrier. Cherchez l'erreur…

C'est quand même une compète qui prive virtuellement le 5e du championnat d'Europa League, alors que si t'as juste le pot d'avoir 4 matchs à la maison et de rencontrer des équipes qui font tourner leur effectif, tu te retrouves direct européen ! Cette épreuve est donc totalement injuste et en plus de ça, elle nous offre des matchs globalement sans intérêt. Alors évidemment, dans le lot il y avait un PSG-OM, mais qui s'est malheureusement terminé avant même d'avoir commencé.

On évoque souvent cette fameuse "double peine" totalement injuste, et on en a encore eu un exemple frappant hier soir. Alors bon, que monsieur Gautier se plante sur le fait de donner pénalty ou coup-franc, passe encore. A vitesse réelle, difficile de ne pas siffler péno car ça se joue à quelques centimètres. En revanche, donner un rouge à Fanni là-dessus, ça n'a pas de sens. D'autant moins de sens quand, dans le même temps, tu laisses Kaboré découper Ménez à la scie-sauteuse pendant toute la seconde mi-temps.

Prometteur Gourcuff

Menant au score et en supériorité numérique, le PSG était assez tranquille et s'est mis à jouer en contre, une situation que les Parisiens aiment beaucoup, surtout lorsque Zlatan n'est pas là et que Pastore peut jouer plus haut. J'ai bien aimé la prestation de l'Argentin, auteur notamment d'une magnifique passe dosée pour un Ménez en grande forme en ce moment. Tout comme Matuidi, qui match après match est véritablement épatant.

Côté marseillais, c'est encore une défaite 2-0. Pourtant, au niveau de l'organisation, de l'envie et du jeu, cet OM-là m'a semblé tout à fait satisfaisant. Mais devant, Valbuena, a part une jolie frappe enroulée de peu à côté, n'a pas pesé des masses et semble moins influent sur le jeu olympien qu'en début de saison. Quant à Andre Ayew et Rémy, ils sont tout simplement fantomatiques. Finalement, le plus dangereux hier soir était Benoît Cheyrou, auteur d'une bonne frappe et d'un coup-franc sur le poteau.

L'OM est éliminé, l'OM ne marque plus et l'OM a aussi perdu Fanni pour le match de ce week-end à Ajaccio. Mauvaise soirée pour les hommes d'Elie Baup, tout comme pour ceux de Rémi Garde, qui sortent également de la compétition en ayant perdu Bisevac, lui aussi expulsé. Seule différence : l'OL a enregistré le prometteur retour de Gourcuff. Voilà, je m'appesantirai pas plus sur cette compète qui, pour couronner le tout, engorge un calendrier déjà compliqué avec les conditions climatiques.


Pierrot