La piste aux étoiles

Soyons clairs : si le PSG jouait tous les week-ends comme hier soir à Toulouse, le championnat serait plié depuis un moment. Zlatan, Pastore et Lucas sont les hommes du match.

On peut dire ce qu'on veut sur le PSG : son recrutement, ses moyens, son comportement, son sens aigu du business… Quand ça joue comme hier soir à Toulouse, c'est quand même bien sympa à regarder. Les Parisiens ont mis une énorme fessée à des Toulousains inexistants tout au long du match. Mais le pire, c'est que ce 0-4 est même bien payé parce qu'Ahamada a sorti quelques arrêts étonnants - notamment sur ce lob des 18 mètres d'Ibra - et a sauvé 4 ou 5 buts tout faits.

Cette domination sans partage s'est traduite très rapidement avec l'ouverture du score sur cette volée avec rebond de Pastore. Pour l'anecdote, l'Argentin a planté trois buts en France cette année : les trois contre Toulouse. Derrière, Paris n'a nullement desserré son étreinte et a pris le large grâce au premier but de la tête de Zlatan. Le Suédois qui est donc toujours en course pour ce record effarant : marquer lors de tous les matchs du PSG a l'extérieur.

Ca lui fait quand même 20 buts en 20 matchs. Pas vilain. Evidemment, le deuxième carton jaune et l'expulsion de M'Bengué - ce qui lui arrive quand même assez souvent - n'ont pas arrangé les choses pour le Téfécé. A la mi-temps, Casanova a fait sortir deux milieux pour deux joueurs plus défensifs. Le but du jeu était donc de ne pas prendre une branlée monumentale… qui est quand même venue avec deux buts supplémentaires signés Sakho et Van der Wiel.

Lucas, arme létale

Au final, la victoire est écrasante et le spectacle était de qualité pour un PSG où l'on aura noté la partie extrêmement brillante de Lucas, auteur de deux passes décisives et qui a martyrisé Aurier, qui n'est pourtant pas le pire latéral gauche de France, loin s'en faut. Le défenseur toulousain qui a eu le mérite de ne jamais lâcher, de tacler et de se battre jusqu'au bout pour tenter de contenir le Brésilien.

Mais les prises de balle de Lucas sont assez impressionnantes, ses centres très intéressants et lorsqu'il sera un peu plus servi par ses partenaires, ce sera une arme létale pour Paris. Pastore, injustement mis sur le banc face à Lille, a lui aussi confirmé sa bonne passe actuelle. Et puis évidemment il y a Ibra, qui a encore régalé le public de quelques gestes somptueux, a délivré une passe dé à VDW à la suite d'un débordement assez étonnant et aurait pu marquer facile deux ou trois buts supplémentaires avec plus de concentration.

C'est un PSG très impressionnant auquel on a eu droit sur la pelouse de Toulouse. Le PSG qu'on voyait juste avant la trêve. Le PSG que j'espère voir le plus souvent possible et qui écraserait déjà le championnat s'il jouait comme ça tous les week-ends.

Pierrot


PS : Vous pouvez dès maintenant vous inscrire en m'envoyant un mail à pierrotlacup@gmail.com pour participer à la 6e dédition de "Pierrot la Cup" qui aura lieu samedi prochain à l'Urban Foot de Puteaux. Pour les non-habitués, je précise que :

- Les inscriptions individuelles. Ne me dites pas "je viens avec mon équipe". 
- Pas de crampons.
- Je répondrai individuellement OK à tous les sélectionnés, qui recevront un code pour s'identifier à l'accueil.