Le dernier sourire pour Monaco

La dernière journée n'aura donc rien changé dans la lutte pour la troisième place. Pour le reste, les positions étaient déjà figées avant les matchs.

Comme prévu, les trois équipes concernées par la lutte pour la troisième place l’ont emporté. Saint-Etienne grâce à un doublé de l’infernal Gradel - une grosse perte pour notre Ligue 1 celui-là. Marseille également, avec les adieux émouvants de Gignac et d’Ayew au Vélodrome - et probablement aussi, ceux de Bielsa. On regrettera quand même que ce match ait été interrompu pendant un quart d’heure après que Leca a reçu des projectiles, d’autant que le public avait déjà été averti deux fois par le speaker pour les mêmes faits. S’amuser à ça lors d’une soirée où l’enjeu était aussi important est aussi con qu’irresponsable.

Monaco a aussi rempli sa part du contrat en gagnant à l’extérieur, comme d’habitude. Difficilement du point de vue du score, mais aussi dans le jeu puisque le meilleur joueur de Lorient hier soir n’était autre que monsieur Chapron, qui a donc oublié deux pénos pour deux mains dont une, totalement évidente, de Gassama. Parfois, il faut le ralenti pour se faire une idée. Là, à vitesse normale c’était absolument flagrant. Mais non. Et puis il y a eu le pénalty de Martial arrêté par Lecomte, puis le but de Wallace refusé pour un hors-jeu inexistant… Ça faisait beaucoup mais les Monégasques ont réussi à tenir le coup grâce à leur défense absolument impeccable.

Alors évidemment, en termes de spectacle, l’OM aura produit plus de jeu et procuré beaucoup de plus de plaisir aux spectateurs que l’ASM. Mais les Olympiens payent ce passage à vide lors des quatre premiers mois de 2015. Les défaites à Nice, à Nantes, contre Caen et Lorient, c’était trop pour espérer finir sur le podium. Les autres matchs n’ont fait que sceller des positions déjà établies. On notera que le PSG a fait le spectacle devant Reims au Parc, avec un doublé de Cavani, qui a annoncé lors de la remise du Trophée qu’il serait là la saison prochaine…

Pierrot