Lyon pas dans le tempo

Il ne faisait pas bon être européen lors de ce premier dimanche de Ligue 1 de la saison. Nos deux glorieuses équipes engagées en Europa League jeudi ont en effet perdu sur le même score dans l’après-midi et en soirée à Gerland, Lyon a été tenu en échec par Lorient.

Les Verts ont chuté à Toulouse sur deux coups-francs directs très bien frappés. Sur le premier, Ruffier - extraordinaire face à Braithwaite quelques minutes plus tôt - place mal son mur et laisse le Danois glisser astucieusement le ballon dans son soupirail. Sur le second, Ben Yedder le dépose au pied du poteau mais l’intervention du gardien stéphanois, déjà dans le but au moment où le ballon arrive, est assez étrange. 

L’ASSE s’était pourtant mise dans les meilleures conditions en ouvrant le score sur un corner repris par Perrin. Mais cette équipe a, une fois de plus, été désespérante de prudence, ne cherchant jamais à enfoncer le clou alors qu’à ce moment-là, les Toulousains n’étaient pas au mieux. Mais bon, Nolan Roux était sur la banc, on parle des arrivées de Bahebeck et Maupay… Ce qui est sûr c’est que l’escouade offensive des Verts a grand besoin d’être étoffée et Galtier devrait peut-être forcer sa nature et aligner plus de joueurs offensifs. C’est à ce prix que l’ASSE gravira le dernier palier qui l’empêche encore de se mêler à la lutte pour le podium.

Je fais partie de ceux qui pensent que Bordeaux possède cette saison une ligne offensive intéressante. Le problème, c’est qu’avoir de bons attaquants ne sert à rien quand on rate collectivement son match. Les Girondins sont passés au travers et la victoire rémoise ne souffre aucune contestation. Les hommes de Guégan ont très bien utilisé les espaces en contre et joué plutôt juste, le jeune Siebatcheu - dont le numéro était inscrit au sparadrap sur le maillot - donnant la victoire aux Champenois. Un but sur lequel Carrasso, touché à la cheville à l’échauffement, réalise une sortie assez étrange.

Il n’y a guère que Fekir...

Malgré cette défaite, je continue à croire que Bordeaux a les armes offensives (Khazri, Rolan, Touré, Diabaté, Jussiê, Kiese Thelin, Saivet…) pour faire quelque chose cette saison. Mais il faudra montrer d’autres dispositions dans les semaines à venir. Côté rémois, cette victoire va permettre d’attendre le match de dimanche prochain face à l’OM assez sereinement, vu la semaine compliquée qui s’annonce dans la cité phocéenne.

Et puis on attendait les débuts de Lyon après une préparation pour le moins chaotique. Et on a été déçu. Déçu mais pas surpris. Sur leurs trois derniers matchs amicaux, les Lyonnais n’étaient parvenus à inscrire aucun but. L’avantage cette fois, c’est qu’ils n’en ont pas encaissé. Grâce notamment à ce sauvetage assez dingue d’Umtiti sur une frappe de Guerreiro qui venait de dribbler Lopes. 

Bien sûr, les Lyonnais ont eu de belles occasions et Lecomte, comme souvent, a sorti de très bons arrêts. Mais on voyait clairement que les joueurs de Fournier manquaient de rythme. L’intégration de Beauvue est, pour l’heure, très compliquée. D’abord parce qu’il a eu du mal à se situer mais aussi parce qu’il est très peu servi. Il n’y a guère que Fekir, malgré son incapacité à cadrer ses frappes, qui ait évolué à un niveau satisfaisant sur ce match. 

Alors c’est vrai qu’au rayon des excuses, s’entraîner en ce moment à Lyon, avec des températures qui oscillent entre 33 et 38 degrés, ne doit pas être évident. Mais on constate également que l’OL a clairement besoin de renforts. Les arrivées de Valbuena dans un rôle de meneur et de Yanga-Mbiwa en charnière pourraient apporter un vrai plus à une équipe qui a besoin de retrouver les certitudes qui étaient les siennes la saison passée. 

Pierrot