Lyon réussit sa crémaillère

En s'imposant assez largement contre Troyes, l'OL n'a pas manqué sa première sortie dans son nouvel écrin. De son côté, Angers a profité du nouveau nul de l'AS Monaco à Louis II pour reprendre la deuxième place d'un championnat toujours dominé de la tête et des épaules par le PSG.

Avant toute chose, je profite de ce premier post sur le blog en 2016 pour souhaiter une bonne année à tout le monde.

L'événement de cette 20ème journée, c'était l'inauguration du Parc OL ou Stade des Lumières, chacun l'appellera comme il voudra. À cette occasion, les Lyonnais ont remporté un large succès, peut-être même un peu trop large compte tenu de leur prestation. Au moins, ce match a eu le mérite de nous offrir de très beaux buts. La jolie ouverture du score de Lacazette - premier buteur de ce nouveau stade - a parfaitement lancé la rencontre mais que dire des réalisations suivantes ? La magnifique égalisation de Camus a récompensé une très bonne période de Troyes durant laquelle Lopes a dû effectuer deux arrêts très difficiles.

À cet instant, on se disait que Lyon avait changé de stade mais pas ses mauvaises habitudes. Finalement, les Gones nous ont offert un festival de la lunette avec celle du gauche de Ghezzal et une autre de Ferri, sur une frappe lointaine. Beauvue a conclu le spectacle par une quatrième réalisation. Je ne suis pas sûr que ce but rende service à l'ancien Guingampais, dont le divorce avec le public semble consommé. Enfin, cela restera une première réussie même si Troyes est un petit peu l'invité idéal en Ligue 1. On attendra de voir ce que vaut cette équipe lyonnaise, qui marque des buts mais semble encore avoir des problèmes défensifs - face à un adversaire mieux classé.

La veille, le PSG avait repris son petit train-train en battant Bastia (2-0). Les Parisiens auraient pu aisément mettre le double de buts mais ils ont eu une session de travail extrêmement difficile physiquement au retour de trêve. Même avec les jambes lourdes, les hommes de Laurent Blanc ont une telle marge que rien ne semble pouvoir freiner leur marche avant. 

 

Monaco stagne, les Bretons régalent

Ce samedi, pour une fois, on a eu le droit à une soirée prolifique en buts, en beau jeu et en résultats contrastés. Le derby de l'Ouest a été spectaculaire avec des Lorientais qui ont marqué deux buts en début de match avant de se faire rejoindre à quelques minutes de la mi-temps. Rennes l'a prouvé : en jouant avec des joueurs offensifs, on est plus friable défensivement mais on marque plus de buts et surtout, on offre un meilleur spectacle au public, ce qui ne parait pas non plus dérisoire. Gourcuff a quant à lui effectué son retour après dix mois d'absence. Montanier a envoyé un signal fort en le faisant entrer à la place de Quintero, pourtant auteur d'un bon match. On attend quand même des nouvelles de l'ancien Lyonnais, qui s'est fait fracasser la cheville par M'Bengué, alors qu'il allait peut-être signer son retour par un but. C'était en tout cas un match très agréable à Rennes et ce n'est pas si fréquent pour être signalé. 

Même score entre Monaco et Ajaccio dans un match très contrasté. Les Monégasques, inexistants en première période, ont très logiquement encaissé deux buts contre une équipe d'Ajaccio qui joue toujours avec autant de simplicité et d'enthousiasme. Et puis, le penalty généreusement accordé à Fabinho à la 50ème minute a remis Monaco sur les bons rails. Le club de la Principauté a largement dominé par la suite mais n'a réussi qu'à égaliser. Cela démontre une fois de plus que l'ASM est incapable de faire de bons résultats à Louis II. Les hommes de Jardim perdent bêtement la deuxième place au profit d'Angers.

Les Angevins ont effectué l'une de leurs meilleures prestations en terme de jeu depuis le début de la saison. Cela tient à la confiance, qui est clairement là, mais aussi à l'adversaire puisque Caen est une équipe qui cherche à jouer au foot et qui offre donc des espaces et des possibilités. Les locaux ont marqué deux très beaux buts par Capelle et Ketkeophomphone, en contre. On notera quand même que les Caennais, qui occupent toujours la quatrième place, n'ont pas gagné depuis cinq matchs et sont en assez nette perte de vitesse.

 

La révélation Lafont

Je passerai rapidement sur la victoire de Bordeaux à Montpellier. On retiendra que Pascal Baills a manqué ses débuts et que Diabaté a inscrit son premier but de la saison, pour la 1000ème victoire des Girondins en première division.

On terminera ce long tour d'horizon par la défaite de Reims, qui avait pourtant ouvert le score contre Toulouse. C'était un match difficile pour les Champenois après le désastre en Coupe de France contre Chambly. Ils devaient rapidement réagir et avaient bien débuté en ouvrant le score. Mais comme trop souvent, ils se sont liquéfiés sur le plan défensif, encaissant un triplé de Ben Yedder. Je ne sais pas si Wissam est sur le départ mais quand il joue, il marque des buts. Ce soir, il a été le bourreau des Rémois face à un Placide peu inspiré.

Quand Ben Yedder est sur la pelouse, Toulouse est efficace sur le plan offensif mais il y a aussi une autre grande nouveauté pour les Violets : ils ont maintenant un gardien de but digne de ce nom voire même très digne de ce nom. Le jeune Lafont n'a pas encore 17 ans mais il a réussi des parades de très haut niveau dans ce match. Du côté de Reims, il doit absolument se passer des choses dans les jours qui viennent parce qu'à ce rythme, avec ce style de jeu et l'hostilité ambiante, tout ça va se terminer en Ligue 2. 

 

Pierrot