Marseille – Lyon : L’OM pour enterrer L’OL

L’affiche de la 30e journée de Ligue 1 oppose, ce dimanche soir (21h, Canal +), l’OM et l’OL au Stade Vélodrome de Marseille. Un « Olympico » aussi important comptablement que psychologiquement, dans lequel l’OM a l’opportunité de mettre un terme définitif à la saison lyonnaise en cas de victoire.

Du côté de l’Olympique de Marseille, les objectifs de cette fin de saison sont encore passionnants et permettent aux supporters phocéens de rêver un peu plus fort d’une fin de saison en apothéose. Après la belle victoire acquise le week-end dernier à Toulouse, puis la qualification méritée en quart de finale de la Ligue Europa, l’OM aborde cet Olympico avec un état d’esprit positif. En Ligue 1, l’OM est encore en course pour ravir la seconde place à Monaco (4 points de retard en cas de victoire ce soir) et depuis jeudi, Marseille est désormais le dernier représentant français en Europe. Certes, il ne s’agissait pas d’un ogre espagnol en face mais toujours est-il que les deux prestations convaincantes des joueurs de Rudi Garcia (3-1 à l’aller, 2-1 au retour) ont permis de croire à cette finale au Groupama Stadium de Lyon en mai prochain si la route de l’Atletico Madrid n’est pas croisée avant.

Le seul hic qui pourrait perturber le groupe marseillais avant la réception du rival lyonnais réside dans l’incapacité pour l’OM de faire tomber un des « gros » du championnat. Parfois ce n’est pas passé loin, comme au Vélodrome face au PSG, d’autres fois les Olympiens en sont sorti avec de grands regrets comme au match aller à Lyon (défaite 2-0). Ce dimanche soir, Marseille possède une formidable opportunité de battre un rival pour le podium et pourra compter sur un Vélodrome en fusion pour ce faire. Cela ne suffira pas et il faudra que l’OM mette les ingrédients nécessaires, sa hargne habituelle et de la réussite offensive comme défensive, pour que la soirée se transforme en grande fête. Germain ne connaît pas la meilleure période de sa carrière, tout comme Thauvin, Payet ou Amavi et le match de ce soir doit permettre de se lancer vers un sprint final haletant tout en conservant l’espoir de voir la Russie pour les deux derniers joueurs cités. Les enjeux ne manquent pas ce soir, et si Anguissa a déclaré vouloir « exploser » les Lyonnais, on se rend bien compte de l’envie qui anime les phocéens.

Lyon, la marche funèbre

La saison de l’Olympique Lyonnais peut s’achever ce soir, ce qui serait une déconvenue de plus pour un club qui les accumule depuis de nombreux mois désormais. Eliminés de la Coupe de France par Caen, de la Coupe de la Ligue par Montpellier, de la Ligue Europa par le CSKA Moscou, les Lyonnais pourraient ce soir dire adieu au podium de la Ligue 1 en cas de nouvelle défaite. L’OL n’a remporté qu’un seul de ses sept derniers matches de championnat et à vrai dire je ne vois pas bien comment Lyon pourrait s’en sortir ce dimanche soir. La situation dans laquelle se trouve actuellement l’Olympique Lyonnais n’est pas loin du scandale et je ne pense pas exagérer. Le 2e budget de Ligue 1 (240 millions d’euros) risque de connaître une nouvelle saison hors du podium, après y avoir été éjecté par Nice l’année dernière.

L’OL se déplace ce soir à Marseille sans son capitaine Nabil Fékir. Lorsqu’il n’est pas là, non seulement la qualité technique s’en ressent mais l’implication collective des autres joueurs disparaît instantanément comme jeudi lors de la défaite honteuse face au club russe du CSKA Moscou. Oui Lyon continue de sortir des jeunes très prometteurs grâce à son centre, oui Lyon continue de dominer le football féminin grâce à sa section très développée, oui Lyon continue de faire des EBE et des EBITDA chers au Président Aulas, mais dans ce qui constitue le cœur de l’OL il y a un danger. Au moins, en cas de défaite ce dimanche soir, au Stade Vélodrome, Jean-Michel Aulas n’aura d’autre choix que d’accepter d’avoir moins de contrôle sur le secteur sportif pour le confier à un entraineur reconnu. Ce qu’il aurait dû accepter depuis un moment déjà.

Emmanuel Trumer