Monaco a résisté

Au terme d'un match très compliqué, l'AS Monaco s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Si c'est une performance magnifique pour ces joueurs, il faudra montrer autre chose au prochain tour...

Pour tout le monde, il était évident que le plus gros était fait pour Monaco après le match aller. Il y avait assez peu de risque pour qu'une équipe aussi costaud sur le plan défensif perde à domicile par trois buts d'écart. Personne ne pouvait donc imaginer que ce match serait aussi dur pour l'ASM. Surtout, on ne pensait pas que les Monégasques allaient, à ce point, refuser de jouer pendant 75 minutes.

Je dis 75 minutes parce qu'ils ont eu un bon passage aux alentours de l'heure de jeu. Grâce à Kondogbia - qui a encore fait un gros match - et Toulalan, auteur d'une bien meilleure seconde mi-temps que la première, les joueurs de Jardim ont réussi à tenir un peu le ballon. Le reste du temps, Monaco n'a fait que défendre et s'arc-bouter devant son but. D'ailleurs, le club de la Principauté pourra remercier Subasic, qui a grandement participé à la qualification.

Toute la rencontre, les Monégasques ont tremblé. Koscinelny, qui a eu la première grosse occasion du match, a finalement trouvé la barre transversale avant que Giroud et Ramsey redonnent espoir aux Gunners. Ces deux buts nous ont fait vivre une fin de match caricaturale durant laquelle onze joueurs présents dans les vingt derniers mètres s'obstinaient à dégager au loin.

Une qualification au forceps

Alors évidemment, cette qualification est un excellent résultat pour l'AS Monaco et pour le football français. Cependant, je ne suis pas certain que la meilleure équipe sur les deux matchs se soit qualifiée, loin de là. Ce qu'on a vu ce soir reste très éloigné du football que j'aime.

Les hommes de Jardim, qui ont réussi à faire la différence à l'aller, n'ont fait que résister au retour. Ça a marché mais il faudra très certainement montrer autre chose au prochain tour. Enfin, pour cet effectif, aller en quart de finale de Ligue des Champions, c'est déjà une performance magnifique. 

Pierrot