Monaco : plantage princier

Cette première journée n'a pas été favorable aux favoris. Après les matchs nuls du PSG et de l'OM, l'AS Monaco s'est bien plantée au stade Louis II contre Lorient.

On attendait avec impatience les premiers pas de Jardim en Ligue 1. Et justement, sa composition d'équipe était un peu bizarre. Déjà Jérémy Toulalan, même s'il ne fait pas spécialement partie de ses plans, était sur le banc. Ensuite, Dirar jouait latéral droit, en plus des deux ailiers. Evidemment c'était séduisant sur le papier, mais au niveau de l'équilibre, ça n'allait pas du tout.

En face, les joueurs de Lorient, sous l'impulsion d'un Diallo qui a certainement réussi son meilleur match depuis qu'il est chez les Merlus, ont très bien manoeuvré en première mi-temps. Il n'y avait donc rien de bien étonnant à les voir ouvrir le score après une faute d'Abdennour sur Vincent Aboubakar. Le Camerounais s'est empressé de transformer lui-même le pénalty.

Après ce premier but, Jardim a essayé beaucoup de choses mais sans réelle cohérence. Il a empilé les attaquants en faisant entrer Germain, Falcao et Martial. Si le Colombien a réussi à égaliser lui aussi sur pénalty, l'expulsion de Carvalho sur deux fautes d'antijeu caractérisées a faussé la fin de match des Monégasques. Ils ont finalement craqué en contre sur une action où Abdennour est deux fois coupable puisqu'il perd le ballon avant de glisser et d'ouvrir l'espace au jeune Lavigne. Ce dernier nous a gratifiés d'une surprenante feuille de stats : sept ballons touchés, cinq perdus, un tir, un but.

 

Lyon carbure d'entrée

Jardim, qu'on attend évidemment au tournant au vu de la précédente saison de Ranieri, n'a pas fait grosse impression sur ce match. Il aura sûrement besoin d'un joueur comme Toulalan pour être en sécurité dans l'axe, au milieu. Son retour permettra d'ailleurs à Kondogbia, meilleur joueur de l'ASM sur le terrain ce soir, de jouer plus haut. 

À part ça, dans l'après-midi, Lyon s'est imposé sans grande difficulté contre une faible équipe de Rennes. Les hommes de Montanier n'ont fait que défendre en attendant que ça passe. Malheureusement, Hubert Fournier a perdu un joueur sur blessure avec la luxation de l'épaule de Fekir. Un coup dur qui a tout de même permis à Malbranque de rentrer et d'ouvrir le score sur une jolie petite frappe enroulée. En fin de match, grâce à un pénalty de Lacazette, les Lyonnais se sont mis à l'abri. Comme bien souvent, l'OL a réussi son début de championnat. 

S'il y a eu beaucoup de buts et qu'il s'est passé pas mal de choses pour cette reprise, il faudra bien sûr attendre quelques journées pour parler d'une vraie tendance...

 

Pierrot