Paris recolle, Lorient décolle

En attendant le choc Marseille-Monaco ce soir, le PSG est revenu à hauteur de l’ASM en allant s’imposer à Rennes. Dans le bas du classement, Lorient a quitté la dernière place à la faveur de son succès face à Guingamp.

C’est avec beaucoup d’émotion que je reprends ce soir les posts sur mon blog, après trois mois d’arrêt. Pendant cette période sombre, lorsque je revenais de dialyse, en général je m’endormais pendant le match. Et c’est très difficile de commenter des matchs quand on n’en voit que la moitié. Je suis rentré chez moi depuis maintenant huit jours, je commence à aller un peu mieux et c’est avec un plaisir non dissimulé que je commence à reprendre mes activités indirectes. J’en profite pour vous remercier du fond coeur pour vos messages d’amour incessants sur les réseaux sociaux. Je suis plus que touché et sachez que c’est pour vous que je me bats pour revenir.

Allez, reparlons de foot et de cette première journée de championnat de l’année 2017. Une 20e journée qui a commencé avec les adieux de Michel Seydoux à Lille. Des adieux réussis même si le match n’a pas été top, l’exceptionnelle égalisation de De Préville ayant au moins évité au LOSC de perdre ce match face à Saint-Etienne. C’est un grand président qui nous quitte et je souhaite à Gérard Lopez de faire aussi bien que lui dans le Nord. Je ne sais pas s’il arrivera à faire venir « l’Arlésienne », on va attendre de voir.

Dans l’après-midi, le PSG a mis fin à une série de deux défaites consécutives à l’extérieur en allant s’imposer à Rennes, avec notamment une première période très réussie pendant laquelle Paris a largement dominé une équipe de Rennes bien trop timorée. Les Parisiens auraient d’ailleurs dû ouvrir le score dès la première minute avec cet incroyable raté de Cavani, mais derrière ils ont varié leur jeu et se sont montrés dangereux. Costil m’a bien fait rire en félicitant l’arbitre de ne pas avoir sifflé penalty sur Verratti alors que la faute est évidente. Mais bon, c’est plus facile de mettre un jaune à l’Italien, visiblement.

Pas normal que des fautes comme ça échappent à l’arbitre

Cela n’a pas empêché le PSG d’ouvrir le score peu après, avec cette frappe magnifique de Draxler. L’Allemand a réalisé une très bonne première mi-temps en se montrant disponible et intelligent dans le jeu, même si son entente avec Cavani n’a pas sauté aux yeux sur ce match. La seconde période a été un peu plus plus pénible pour le champion en titre, qui s’est relâché et a subi la pression des Rennais, sans pour autant être en grand danger. C’est une victoire importante pour Paris qui a du retard à combler et c’est un match dont Emery peut être satisfait. 

En soirée, on a eu droit à la révolte des mal classés, à commencer par Lorient, rapidement mené à domicile par Guingamp, contre le cours du jeu. Les Merlus ont su réagir en seconde période, avec un doublé et un penalty provoqué pour Waris. Le seul bémol, c’est que ce même Waris aurait dû être expulsé avant de faire la décision pour un coup de pied dans les parties de Kerbrat. Ce n’est pas normal que des fautes comme ça échappent à l’arbitre. Il y a d’ailleurs eu la même lors d’Amiens-Strasbourg en Ligue 2, avec un coup de genou de Kamara sur Seka qui a en plus provoqué le troisième but picard, le tout sous les yeux de monsieur Chapron. Voilà le genre de décision qui fausse une rencontre, même si cela n’enlève rien à la qualité de la prestation lorientaise par ailleurs.  

Dans les autres matchs, Nantes l’a emporté à Toulouse et on peut désormais parler d’un « effet Conceiçao ». C’est une équipe qui a clairement changé de style, qui est beaucoup plus agressive sur le porteur du ballon et joue de façon beaucoup plus tranchante. Les Canaris ont ouvert le score sur une jolie tête de Sala et ont réussi à conserver leur avantage face à une équipe de Toulouse en très nette perte de vitesse depuis plusieurs semaines, à l’image de Braithwaite, qui a plus ou moins disparu de la circulation. 

A part ça, Nancy continue à obtenir de bons résultats, avec ce but d’Issar Dia et cette victoire face à Bastia, un résultat intéressant pour les Lorrains et on notera les matchs nuls entre Montpellier et Dijon mais aussi entre Angers et Bordeaux. 

A demain soir après le CFC.

Pierrot