Saison 2014-2015 : équipe type B

Pour cette équipe B, j’ai choisi un élégant 3-3-2-2. Alors inutile de me dire que mon équipe n’est pas équilibrée et ne tient pas debout. 1. Je le sais déjà et 2. C’est un peu le propre de ces équipes types de fin de saison.

LOPES : Pour certains, il aurait pu être le gardien de l’équipe A, même si je pense que "certains" se baseraient surtout sur son match exceptionnel face au PSG, qui a vraiment marqué les mémoires. Ce qui est sûr, c’est qu’il a énormément progressé, qu'il a moins le côté "pop-corn" de ses débuts et qu'il est pour beaucoup dans l’excellente saison de l’OL. Il peut encore aller plus haut et devrait devenir très rapidement le gardien titulaire en équipe du Portugal.

RAGGI : Ce n’est pas le joueur qui me fait le plus rêver dans cette équipe, mais lui on peut dire qu’il ne lâche jamais rien. Quel que soit le match où le poste auquel il joue - stoppeur ou arrière droit -, sa constance et sa combativité en font un indispensable. Si Monaco a fini meilleure défense du championnat, il y est pour beaucoup. 

PERRIN : On ne parle pas assez de lui, je trouve. Excellent footballeur avant d’être un bon défenseur, il est avec Ruffier le boss de l’arrière-garde des Verts. Je suis toujours étonné quand j’entends qu’il n’y a pas de club supérieur à Saint-Etienne qui se positionne sur lui. 

ABDENNOUR : Il a mis une demi-saison à faire son trou à Monaco. A partir de la trêve, il a été monstrueux. Son match référence à lui, c’est Marseille-Monaco. Avant sa sortie, l’ASM menait 1-0 et n’était pas en danger. Dix minutes après, l’OM l’emportait 2-1. Il a aussi été exceptionnel en Ligue des Champions et j’ai presque peur que Monaco ne puisse pas le garder. 

GONALONS : Même s’il a été un peu moins brillant en seconde partie de saison, il reste le patron de cette jeune équipe lyonnaise. Quand ça n’allait pas en début de saison, c’est lui qu’on a entendu et quand ça allait mieux ensuite il a su rester en retrait. Un vrai joueur et un vrai capitaine.

KONDOGBIA : Comme son coéquipier Abdennour, sa première partie de saison a été moyenne et la seconde remarquable, notamment en Ligue des Champions mais aussi en équipe de France où ses apparitions ont été convaincantes. Un joueur qui a un gros volume de jeu et qui peut encore progresser avec le ballon. A suivre avec grand intérêt. 

AYEW : C’est peu dire que l’OM et la Ligue 1 vont perdre l’un de leurs grands animateurs. L’un des joueurs les plus investis et motivés aussi, peut-être parfois trop dans la « surémotion », mais il sait faire tellement de choses, notamment marquer des buts avec un jeu aérien impressionnant pour un joueur de son gabarit. Comme pour Perrin, je suis un peu étonné que des gros calibres ne se positionnent pas sur lui, d’autant plus qu’il est libre. 

BEAUVUE : L’homme de Guingamp et l’un des meilleurs buteurs français en Europe cette saison. Il a été brillant, tantôt dans l’axe, tantôt sur un côté. Et en plus de ça, le mec fait sa part de taf défensif. Voilà un joueur dont la place dans cette équipe ne se discute pas. 

GRADEL : Il suffit de regarder son nombre de buts en deuxième partie de saison pour se rendre compte du rôle prépondérant tenu par le feu-follet ivoirien dans la 5e place des Verts. Beaucoup d’adresse devant le but mais aussi beaucoup de provocation et de vivacité sur les côtés. Lui aussi devrait quitter la Ligue 1 et c’est encore une grosse perte…

CAVANI : J’imagine les éclats de rire des uns et des autres, mais voilà : même si la mode est au beau football sans résultat, il faut aussi s’incliner devant ceux qui font une saison à 31 buts. En l’absence d’Ibra il a été l’homme clé du PSG en phase de poule de Ligue des Champions, il a marqué trois buts lors des deux finales de Coupe et a très bien fini la saison, certes face à des équipes de niveau assez moyen voire démobilisées. Maintenant, en dépit de tout ce que j’ai pu lui reprocher cette saison - en particulier le nombre hallucinant d’occasions qu’il goinfre à chaque match - j’espère que cette fin de saison va lui donner la confiance pour avoir l’an prochain un ratio occasions/buts bien supérieur. Si cela avait été le cas cette saison, il aurait allègrement franchi les 40 buts. 

GIGNAC : Lui aussi aurait pu figurer dans l’équipe A, avec 21 buts marqués dont seulement 2 sur penalty. Il a parfois été exceptionnel cette saison avec l’OM, tant que ses batteries étaient chargées à 100%. Dans le surinvestissement par rapport au groupe, il a connu quelques passages à vide en seconde partie de saison, mais il a continué à bosser et a vite retrouvé le chemin des filets. Lui aussi va partir, et c’est bien dommage…

Voilà quelques autres joueurs qui auraient aussi pu figurer dans cette équipe B : Rolan, Mariano, N’Golo Kanté, Corchia, Jordan Ayew, Tolisso, Toulalan, Sanson, Ntep et Ben Yedder.

Pierrot