Si sobre, si efficace

Comme attendu, le PSG s'est largement imposé face à Malmö. Sérieux du début à la fin, les coéquipiers d'un Zlatan tout en sobriété sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

C'est un peu toujours la même histoire avec le PSG. Quand les Parisiens ne gagnent que 2-0, on dit qu'ils ne forment pas une grande équipe et qu'ils gèrent les matchs. Quand ils l'emportent 5-0 face à une équipe largement à leur portée, on dit que c'est trop facile. Du coup, les issues de secours sont limitées. 

Hier soir, comme souvent, les hommes de Laurent Blanc ont réglé le problème très rapidement. Les deux premières occasions ont fait mouche. Sur un bon centre de Van der Wiel, Rabiot a ouvert le score d'une très jolie tête à contre-pied. Di Maria, grâce à son pied gauche toujours aussi précis, a corsé l'addition dès la 14ème minute sur un service en retrait de Matuidi. Après, c'est vrai que les locaux, malgré des moyens techniques assez limités, ont essayé de mettre du rythme et de provoquer des occasions. Trapp a notamment gagné un duel important devant Berget dans le premier acte. Mais durant toute la rencontre, les Parisiens ont été sérieux et appliqués. 

Bien sûr, ce match tournait aussi autour de Zlatan Ibrahimovic, qui jouait face au club de ses débuts. Il a confirmé qu'il était quand même bien plus en jambes qu'en début de saison. Le Suédois a joué dans un registre très sobre, il n'était pas là pour faire des ailes de pigeon ou des zlataneries. En terme de comportement, il a également été exemplaire. Il a eu une très bonne attitude sur son but, à sa sortie et a également laissé un coup-franc bien placé à Lucas, qui ne s'est pas fait prier pour le transformer. C'était un retour plein de pudeur et assez éloigné de l'image arrogante qu'on veut plus ou moins en permanence lui attribuer. Je ne dis pas qu'il n'est pas régulièrement arrogant mais hier soir, il a montré un visage très humain. Il se fait souvent allumer à juste titre pour ses sorties inutiles ou déplacées. Il est important de signaler que dans ce match, il a eu un très bon comportement. 

Le PSG est donc qualifié pour les huitièmes de finale. C'est effectivement la moindre des choses et la routine. Mais compte tenu des autres résultats européens des clubs français et en pensant un tout petit peu à notre indice UEFA, on ne se dit qu'une chose : on prend.

 

Pierrot