Strasbourg prolonge le plaisir

La journée a commencé par l'épatante et éclatante victoire de Strasbourg contre une équipe de Bordeaux moribonde et cueillie à froid par un très joli but de Bahoken. Derrière, même s'il y a eu une domination territoriale des Girondins, ils ont mis trop de temps à mettre Oukidja en danger. Ils se sont retrouvés assez rapidement menés 2-0 sur une merveille de coup-franc de Liénard. Et puis que dire du troisième but de Martin Terrier ? Encore une fois, il ne ferait clairement pas tache dans l'effectif du LOSC mais le très inspiré Bielsa a décidé de s'en séparer en début de saison...

Ce n'est évidemment pas facile de confirmer un bon match, qui plus est une victoire contre le PSG. Mais Strasbourg l'a fait. Les hommes de Thierry Laurey ont puisé de nouvelles ressources dans ce succès mais aussi une nouvelle tactique. Ils jouent désormais en 4-5-1 plutôt qu'en 4-4-2 en losange. Cette confirmation est d'autant plus remarquable quand on regarde la composition d'équipe puisque cinq joueurs évoluaient encore en Nationale il y a deux ans. Les Alsaciens occupent désormais la onzième place avec 21 points et il y a encore deux matchs à disputer avant la trêve. C'est un très bon total pour un promu.

Mbappé répond présent

Cet après-midi, le PSG a facilement battu Lille même si les Nordistes sont revenus à 2-1 sur un but d'El Ghazi à dix minutes de la fin du match. Mais les Parisiens ont bien géré la rencontre avec un Di Maria qui s'est un petit peu réveillé en marquant et en délivrant une passe décisive. Une nouvelle fois, c'est le milieu de terrain qui a posé problème. Blessé, Rabiot est sorti à la mi-temps et on a vu qu'il y avait des soucis de liants.

Mais on retiendra surtout la nouvelle démonstration de Mbappé. Il a d'abord offert une passe décisive à Di Maria, même s'il était effectivement hors-jeu d'un mètre lorsqu'il a reçu le ballon. Ensuite, il a conclu la rencontre en inscrivant un but. On peut dire deux choses sur cette réalisation. Il a marqué dans un but vide, certes. Mais citez-moi un autre joueur capable d'accélérer à plus de 30km/h, d'échapper à un tacle par derrière et de marquer à ce moment de la partie. S'il doit un petit peu dépouiller son jeu, il a encore été très dangereux. Au-delà de ses statistiques, il a également touché le poteau et délivré des ballons à Pastore et Cavani qui auraient dû être décisifs. Il a fait un grand match.

Metz, l'occasion manquée

Pour une fois, on a vécu un samedi soir assez riche avec notamment le gros réveil de Guingamp contre une équipe de Dijon trop rapidement réduite à dix et qui a encaissé un sévère 4-0. De son côté, Metz a failli prendre ses trois premiers points à domicile grâce à un très joli but de Mollet. On a bien cru que Rennes allait refaire sa "classique" qui consiste à aller perdre chez la lanterne rouge après avoir remporté deux victoires. Mais Mubele a égalisé en fin de match et c'est peut-être le signe que quelque chose a changé au Stade Rennais.

Toulouse a remporté une victoire importante contre Caen. Des Normands toujours aussi inconsistants à l'extérieur. Le premier but sur la frappe de Toivonen est un énorme coup de chance, pour ne pas être vulgaire. Gradel a ensuite alourdi le score sur penalty après une faute assez hallucinante de Da Silva. Quant aux Angevins, ils ont montré face à Montpellier qu'ils étaient toujours incapables de gagner à domicile.

Monaco a eu chaud

Enfin, Monaco s'en est bien sorti contre Troyes, après avoir été mené 2-0 sur un doublé du Coréen Suk. Mais je dirais surtout sur deux énormes bourdes de Subasic. Il commence à être un vrai problème dans cette équipe de Monaco et mériterait peut-être d'aller faire un petit tour sur le banc pour laisser sa place à Benaglio. Mais quand Deplagne a réduit le score contre son camp, on a senti que ça allait être trop dur pour les Aubois. Les coups de pied arrêtés se sont multipliés et Carrillo a finalement inscrit un doublé de la tête pour sauver l'ASM. Le remplacement de Lopes par l'Argentin semblait curieux dans un premier temps au vu de l'accumulation d'attaquants dans l'axe. Mais finalement, ce choix a été payant pour Jardim.

Quand on voit la joie délirante des Monégasques sur le troisième but, on se dit que cette victoire arrachée va peut-être leur donner de nouvelles forces maintenant qu'ils sont libérés de Coupes d'Europe. Ça peut leur permettre de se relancer. En tout cas, Marseille et Lyon doivent l'emporter demain face à Saint-Etienne et Amiens pour garder le contact.

Pierrot