Comme d'hab'...

Franchement, c'est dur ces derniers temps. Entre purges infâmes et scénarios courus d'avance, la Ligue 1 du samedi soir n'a rien pour plaire en ce moment.

Comme d'hab', on a vécu un samedi soir moisi. Comme d'hab', les pelouses étaient rapiécées de partout. Comme d'hab', on a eu droit à un total de buts famélique. Comme d'hab', Ajaccio et Sochaux ont perdu et ont maintenant 10 et 12 points de retard sur le premier non-relégable. Autant dire qu'on connaît déjà deux des trois clubs qui vont se retrouver à l'étage inférieur et que les autres équipes concernées par le maintien vont désormais se battre pour éviter la 18e place.

Comme d'hab', Rennes a fait un match pourri à domicile, son 5e 0-0 de la saison. Il y a quand même quelque chose d'anormal - pour ne pas dire plus - dans ce club, qui n'a quand même pas au départ un effectif destiné à jouer le maintien. Une situation qui commence à exaspérer les supporters bretons, le stade de la Route-de-Lorient se vidant au fil des semaines (moins de 14 000 spectateurs hier soir). Pour le coup, on ne peut pas dire que les absent aient tort en ce moment…

Comme d'hab', Bordeaux a encore fait un non-match. A Bastia, cette fois. Troisième défaite en trois matchs en 2014 pour les Girondins. C'était bien la peine de laisser trois joueurs à vocation offensive sur le banc contre le PSG. Finalement, il n'y a guère que Nice et Cvitanich qui ont réussi à se remettre d'aplomb, tout comme Lorient qui a retrouvé le goût de la victoire dans le derby face à Guingamp.

The Voice et Jour de foot

Maintenant, le match le plus important du week-end avait lieu vendredi soir, à Geoffroy-Guichard, où le 4e a battu le 3e. Une victoire qui permet à Sainté de revenir à 3 points du LOSC à l'issue d'un match moyen, et notamment une bouillie de football en première mi-temps - même s'il faut reconnaître que l'état en amélioration mais toujours dramatique de la pelouse n'a pas aidé.

Les Verts étaient clairement un ton au-dessus. Sur le plan physique, sur le plan de l'envie, et à défaut d'être à l'aise techniquement, sur le plan de l'investissement. En revanche, la copie rendue par le club nordiste frise l'indigence absolue, tant sur le plan du jeu que des occasions. Et comme Enyeama n'accumule plus les miracles comme à l'automne.

C'est la deuxième défaite consécutive pour Lille, qui va désormais devoir regarder derrière. Sainté revient, d'autres ne sont pas loin et ont la possibilité de se rapprocher… L'OM aurait pu, mais sa rencontre face à Valenciennes a été fort logiquement annulée à quelques minutes du coup d'envoi. Ce qui, au passage, tord le cou à la légende selon laquelle les télés décident de tout, y compris de faire jouer des matchs dans des conditions épouvantables pour meubler leur case. On en a eu ce soir la preuve, non par l'absurde, mais par l'intelligence.

Malheureusement, les samedis se suivent et se ressemblent cette saison. Je me demande si je ne vais pas finir par regarder The Voice en direct et Jour de foot en replay, moi…

Pierrot