Finlande - France : les notes des Bleus

Diaby et Mavuba au top, Ménez et Ribéry à la rue. C'est le moment de comparer nos notes les gars (et les filles, je sais qu'il y en a).

LLORIS (6) : Tout était propre, mais tout était sur lui, y compris la tête de Sparv en fin de match. Il a au moins eu le mérite d'être bien placé à chaque fois.

REVEILLERE (5) : A son crédit cette intervention décisive sur Pukki qui allait reprendre un centre à 6 mètres du but. A part ça, je l'ai trouvé assez décevant dans le jeu, avec beaucoup de mauvais choix et deux pertes de balle dangereuses en fin de match.

YANGA MBIWA (6,5) : On n'oubliera pas ses deux interventions décisives, la première en revenant de nulle part pour empêcher Hamalainen de frapper et la seconde en contrant une volée de Pukki. Pour le reste, il a été très présent dans les duels. Deux sélections et deux matchs convaincants pour le Montpelliérain.

SAKHO (6,5) : Même topo que pour son compère de la charnière. Après son match catastrophique en ouverture du championnat contre Lorient, il s'était déjà bien repris depuis avec le PSG. Il a confirmé ce net regain avec les Bleus, en se montrant tranchant dans ses interventions. On a retrouvé le Sakho d'il y a un an et demi et à la place d'Alex, je me ferais du souci pour la suite...

EVRA (5) : Une perte de balle qui a entraîné l'une des plus grosses occasions finlandaises. A côté de ça, il a beaucoup participé au jeu - normal puisque les Bleus avaient le ballon - mais pas grand chose à l'arrivée. Je préfère définitivement Clichy.

MAVUBA (8) : Comment a-t-on pu se passer pendant si longtemps de ce joueur ? C'est anormal voire scandaleux. Et le capitaine du LOSC en a fait l'éclatante démonstration à Helsinki. Oh bien sûr, il ne fait rien de titanesque avec le ballon. Mais il en gratte un nombre incalculable et ne les perd jamais. Il est calme, il joue juste, il colmate les brèches bref : le prototype du joueur indispensable.

DIABY (8) : Je me souviens lui avoir dit, à la sortie du tunnel en Bosnie, il y a maintenant deux ans : "Cette équipe, elle est à toi". A l'époque, il m'avait un peu regardé comme un extraterrestre mais deux ans plus tard, je maintiens ce que j'ai dit : cette équipe lui appartient. Ses dribbles de dégagement, sa disponibilité, sa compensation et sa capacité à perforer une défense, comme sur son but, ont cruellement manqué aux Bleus de Laurent Blanc. S'il ne se blesse plus, il a tout pour devenir ce qu'il devrait être depuis 2 ans : la star de cette équipe.

CABAYE (5,5) : Il n'est pas totalement prêt physiquement mais globalement, hormis une belle frappe après le repos il était en-deçà de ses deux compères du milieu et n'a pas eu son influence habituelle sur le jeu. Il nous a déjà montré beaucoup mieux, notamment pendant l'Euro. Remplacé par Matuidi, qui a du mal à rentrer dans le match.

MENEZ (4) : Quand il est mauvais, c'est souvent parce qu'il porte trop le ballon et s'empêtre dans ses dribbles. Mais là, il a tout simplement été inexistant. Alors c'est vrai, Benzema dézonait souvent de son côté, Réveillère n'apportait que peu de soutien et le jeu des Bleus penchait donc souvent à gauche. Mais globalement on attend quand même plus de lui. Remplacé par Valbuena, qui est entré à un moment où la France cherchait surtout à préserver son avantage.

RIBERY (4,5) : Il a touché plus de 100 ballons, ce qui ne veut pas dire grand chose quand on a le monopole de la possession. Mais c'est toujours pareil avec lui : sous le maillot du Bayern on a l'impression qu'il joue en chaussons de danse, et avec les Bleus en sabots ! Il accélère, mais il ne fait pas la différence. Il frappe, mais c'est tout mou. Et à l'arrivée il n'est que trop rarement décisif.

BENZEMA (6) : Une superbe passe décisive pour Diaby, de la disponibilité, une activité satisfaisante et des gestes techniques. Oui, OK. Mais à un moment donné il faut aussi poser la question qui fâche : est-ce que Benzema doit jouer avant-centre ? Le problème, c'est qu'il n'est jamais dans l'axe ! Ou alors il faut qu'il joue avec un vrai 9 devant lui. Mais il faut changer de système. En tout cas il faut faire quelque chose parce que ça fait 6 matchs qu'il ne marque pas avec les Bleus. Et comme les autres joueurs offensifs ne marquent pas non plus…

Allez, à demain après-midi pour l'analyse.

Pierrot