France-Australie : les notes

Difficile de juger les défenseurs sur un match comme celui-là. En revanche, il y a beaucoup à dire sur le secteur offensif.

LLORIS (non noté) : Il aurait pu jouer avec la grippe ou une gastro.

DEBUCHY (6) : Un très joli but sur cette demi-volée du pied gauche en deuxième mi-temps. Après, le jeu de l'équipe de France a souvent penché à gauche donc il a eu peu de ballons à négocier devant. Comme tous ses coéquipiers, il n'a absolument pas été mis en danger sur le plan défensif.

VARANE (5) : Il a pris un ballon de la tête sur un corner offensif. Il devait sans doute s'emmerder un peu. Un match pour prendre l'air.

ABIDAL (5) et SAKHO (5) : Le Monégasque et le néo-Liverpuldien se sont partagés le match et on peut faire les mêmes remarques que pour Varane les concernant. Quand il n'y a pas d'avant-centre en face, difficile de juger.

EVRA (6) : Une bonne participation au jeu du côté fort des Bleus. Il a semblé prendre du plaisir et s'amuser dans ce match et a apporté offensivement sur son côté gauche. Comme ses compères de derrière, rien à signaler sur le plan défensif.

POGBA (7) : Tout ce que fait ce garçon est limpide. Ce n'est pas toujours très spectaculaire, mais il fait vivre la balle, il fait tourner, il distribue. Il ne cherche pas à en rajouter, même dans un match facile. Sélection après sélection, le Turinois est de plus en plus intéressant.

CABAYE (7) : Pour son retour, le Magpie a joué simple et vite. Il transmet le ballon devant sans touche de balle inutile et a inscrit un très joli but. Après un bras de fer et un début de saison raté avec Newcastle, il a montré qu'il était toujours là.

REMY (4) : La déception offensive du match. En première mi-temps il n'était pas du bon côté puisque tout se passait dans la zone du "Kaiser". Et après le repos, il a vendangé deux grosses occasions. Il aurait pu se servir de ce match pour se remettre en confiance. C'est raté.

NASRI (7) : Ce n'est pas tout de faire son mea culpa dans la presse, il faut aussi le prouver sur le terrain. Il l'a fait hier soir, avec une excellente attitude. Souriant, motivé, auteur d'une passe décisive pour Giroud… Deschamps sentait bien son retour, il avait raison.

RIBERY (8) : Une fois de plus le meilleur Français sur le pré. Un pénalty marqué, trois passes décisives... Depuis deux matchs, il est enfin devenu ce qu'on attend de lui depuis longtemps, à savoir le maître à jouer des Bleus. Avec toujours la même hargne et la même volonté, mais aussi des stats, ce qui lui a longtemps manqué sous le maillot bleu.

GIROUD (7) : Un match presque piège pour lui, mais au final il a joué trois mi-temps et les Bleus ont mis 8 buts. Ca ne doit pas être un hasard. Autant sa prestation en Biélorussie pouvait être interprétée de façon diverse et variée, autant là il plante deux buts et a beaucoup pesé sur la défense australienne. Alors sur le premier, je ne suis pas convaincu à 100 % que c'est exactement ce qu'il veut faire, mais à l'arrivée ça fait un joli but. Lui marque des points et des buts.

Certains remplaçants entrés en jeu se sont plus fait remarquer que d'autres. Benzema (5) a enfin brisé la malédiction en coupant au premier poteau une super passe de Ribéry. Pour le reste, on n'a pas vu grand chose, même si évidemment, à 6-0 ça ne ressemblait plus vraiment à un match de foot.

Valbuena s'est lui heurté à l'insondable bêtise de quelques intellectuels du Parc des Princes, qui étaient bizarrement regroupés d'ailleurs. C'est tellement dramatique de stupidité que ce serait leur faire trop d'honneur que d'en parler plus. L'Olympien a donné quelques bons ballons, mais lui aussi est entré au moment où la partie n'avait plus vraiment d'intérêt. Les autres (Clichy, Sissoko, Matuidi) n'ont pas eu le temps de vraiment se distinguer.

Pierrot