France-Espagne : les notes des Bleus

Pogba, Varane et Sissoko au top, Matuidi et Evra en dedans. Les notes au complet sont ici et maintenant.

LLORIS (6) : J’ai failli ne pas le noter car il n’a pratiquement rien eu à faire devant cette équipe espagnole inoffensive. Le peu qu’il a eu à faire, il l’a bien fait.

DEBUCHY (5,5) : Une première mi-temps très discrète avec une participation au jeu insuffisante. Beaucoup mieux après le repos.

VARANE (7) : Il n’a pas été spécialement mis en danger, mais il dégage une telle sérénité, une telle classe… La seule chose qu’on puisse désormais lui souhaiter - à lui mais aussi aux Bleus - c’est qu’il soit épargné par les blessures dans les années qui viennent. Parce qu’il est aujourd’hui évident qu’on tient un défenseur central de classe mondiale.

SAKHO (6) : Beaucoup plus calme qu’auparavant, mais toujours avec la même détermination, notamment quand Diego Costa a voulu faire le malin. Dans le couple qu’il forme avec Varane, il est celui qui sort, qui rentre dans le tas. Celui qui prend le plus de risques. Mais ça lui correspond bien et au final, cette jeune charnière centrale fonctionne bien. 

EVRA (5) : Après une victoire face à l’Espagne, c’est compliqué de ne pas mettre la moyenne à un mec. Mais sa prestation a été lisse et sans saveur, avec une participation au jeu inexistante. Et comme défensivement il n’a rien eu à faire…

POGBA (7,5) : Une mise en route un peu lente, mais une deuxième période absolument incroyable : pas de trou de concentration, pas de relâchement, une intensité physique énorme, grosse présence au duel, toujours juste techniquement et dans ses transmissions. Comme pour Varane, ce Pogba de la seconde période peut nous permettre de voir loin. 

MATUIDI (5) : C’était seulement sa deuxième titularisation de la saison et il est clairement en phase de reprise. Il a fait le boulot, sans plus. Mais il a tellement donné depuis trois saisons que ce n’est pas plus mal qu’il démarre celle-ci un peu plus doucement.

SISSOKO (7) : Bien sûr, il a perdu pas mal de ballons mais il a pris beaucoup de risques. Le Français le plus remuant, qui a tenté le plus de choses sur son côté. Et il est présent sur le but. Un joueur mésestimé qui mérite mieux que Newcastle.

VALBUENA (6,5) : Comme Pogba, il a été assez discret en première période. Bien meilleur après le repos, avec encore une passe décisive. Comme tout le monde, je pensais qu’il allait tirer, mais comme souvent il a été altruiste et ça a payé. Bravo à lui, l’air de la Russie ne semble pas l’avoir refroidi sous le maillot bleu.

GRIEZMANN (5) : Très timide. Trop timide. Il a parfois de bonnes inspirations, mais ça ne suffit pas. Finalement, sa meilleure action c’est lorsqu’il a failli décoller la tête de Busquets sur une reprise du gauche à l’entrée de la surface. Il faut qu’il fasse attention. Il fait partie du groupe, il est titulaire, il joue dans un grand club. Il ne peut donc plus se permettre d’être aussi timide.

BENZEMA (6) : Il a alterné les périodes de lymphatisme et les moments plus intenses. Un but injustement refusé et il est dans le coup sur l’action qui amène le but. Il peut encore faire mieux mais c’est déjà le jour et la nuit par rapport à ses dernières sorties, face au Nigéria et à l’Allemagne.

Parmi les remplaçants, on aura surtout noté la bonne entrée de Rémy, auteur d'un but qui va le mettre en confiance - ce dont il aura besoin pour obtenir du temps de jeu à Chelsea. Cabaye est bien rentré dans une position de sentinelle qui est à l'évidence celle qui lui convient le mieux, mais qu'il n'occupe jamais au PSG. Cabella s'est surtout fait remarquer par sa coupe de cheveux baroque et on a trop peu vu Digne et Schneiderlin pour pouvoir les juger. 

Pierrot