L'OM à l'arrêt

Malmené à Bastia, Marseille s'en tire avec un nul et commence à inquiéter. A part ça, Reims-Guingamp était un super match et Ajaccio a la tête dans le sac.

Après la terrifiante journée de la semaine dernière, on a eu droit ce week-end à quelques matchs un peu plus emballants. Vendredi soir, Toulouse, qui n'avait pas été récompensé avec son match nul face à l'OM, l'a emporté à Geoffroy-Guichard en montrant de vrais progrès dans son jeu. Le dénommé Braithwaite a l'air pas mal, il est vif, il vient de marquer deux buts et de faire une passe décisive en trois matchs et pourrait constituer une bonne pioche pour le Téfécé.

Tout avait pourtant bien commencé pour les Stéphanois, qui avaient réussi à ouvrir le score au coeur d'une première période plutôt bien maîtrisée. Mais après le repos, les Toulousains sont montés en puissance et ont scoré deux fois en profitant à chaque fois des errances de Ruffier. Pour les Verts, c'est évidemment un coup d'arrêt. Maintenant, je pense que les hommes de Galtier doivent continuer à viser haut, mais pas trop haut non plus.

Que dire du Bastia-OM de l'après-midi ? Que les Corses ont mieux attaqué le match que les Marseillais, ce qui a permis à Mandanda de démontrer qu'il est au top en ce début de saison. Et puis, on avait un peu l'impression que les Bastiais avaient tout dit pendant la première mi-temps, mais l'OM n'a pas su en profiter. Baup avait choisi de privilégier la fraîcheur en titularisant Thauvin et Jordan Ayew à la place de Payet et Gignac, mais ça n'a pas suffi. L'animation offensive olympienne a été très déficiente.

Super Reims-Guingamp

Pour moi, l'absence d'Imbula au milieu a été très préjudiciable, notamment parce que Cheyrou joue plus bas et se projette moins vers l'avant que l'ancien Guingampais. L'équipe s'est donc souvent retrouvée coupée en deux. La deuxième période a été d'une faiblesse insigne. Alors OK, l'état déplorable de la pelouse n'a pas aidé, mais il n'explique pas à lui seul ce festival de passes ratées et d'approximations techniques difficilement admissibles à ce niveau.

Pour l'anecdote, on m'a demandé toute la semaine ce que je pensais des nominations de Duhamel pour ce Bastia-OM et de Chapron pour le PSG-Monaco de ce soir. Je n'ai pas répondu car je trouvais que ça faisait un peu "procès d'intention". Evidemment, a posteriori, on peut déjà affirmer que Duhamel a raté son match. Il y avait certainement pénalty pour Bastia pour une main de Fanni, et un autre pour l'OM avec cette faute sur Khalifa. Il y avait surtout carton rouge pour cet attentat de Diakité sur Morel qui aurait pu coûter un tibia au latéral marseillais, obligé de sortir quelques minutes plus tard. Match faible, arbitrage à l'avenant, donc.

Et puis en soirée, preuve qu'ambition dans le jeu, engagement physique et qualité du spectacle ne sont pas indexés sur les budgets des clubs, le meilleur des cinq matchs de 20h était… Reims-Guingamp. J'ai vu une super rencontre, avec une équipe bretonne qui s'est bien défendue, qui a ouvert le score et tapé deux fois le poteau, et une équipe de Reims qui a beaucoup de fougue et de vitesse en attaque. Les Champenois ont beaucoup tenté et ont égalisé sur un joli but du très intéressant De Préville. J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre ce match.

Il est gentil Ravanelli…

A part ça, Rennes s'est facilement et rapidement imposé devant une équipe d'Ajaccio qui semble déjà moribonde. Alors il est gentil Ravanelli. Il est sympa, il a été un grand joueur, il est bien sapé… Mais avec sa préparation commando d'avant-saison, il a tué tout le monde ! L'infirmerie est pleine et la saison s'annonce extrêmement longue pour les Ajacciens.

Elle le sera aussi pour Sochaux, sèchement battu à domicile par Lille et par un Nolan Roux auteur d'un doublé pas dégueulasse. Comme c'est surtout sur le plan offensif que le LOSC pêche depuis le début de saison, le retour en forme de l'ancien brestois est une solution supplémentaire pour Girard.

Enfin, on a assisté à un spectaculaire Evian-Montpellier. Avec des Héraultais qui ont marqué deux buts en contre et qui se sont fait rejoindre par un coup-franc de Wass et par le premier but sous ses nouvelles couleurs de Sougou. C'est un résultat qui ne satisfait aucune des deux équipes, mais ç'a donné un match agréable à regarder. En attendant évidemment ce gros dimanche, avec Lyon, avec le match inaugural de l'Allianz Riviera et surtout le choc PSG-Monaco.

Pierrot