Le dénouement à Bonal ?

Guingamp a fait un pas décisif vers le maintien en battant Valenciennes, alors que Monaco a retardé le sacre du PSG.

C'est assez curieux : la résultante de ces sept premiers match de la 35e journée, c'est qu'on attend le huitième, demain à 14 heures entre Sochaux et le PSG ! Parce que si Paris gagne à Bonal, le championnat sera quasiment terminé. On connaitrait alors les trois premiers et les trois derniers du championnat. Hier soir, Monaco a empêché le PSG d'être champion sans jouer, en allant l'emporter à Ajaccio. Mais beaucoup plus difficilement que ne l'indique le score.

Pendant une heure, les Corses se sont montrés coriaces, mais leur faiblesse défensive chronique les a plombés une fois de plus. A Monaco, j'avoue que je suis assez étonné par Berbatov. En marchant, le Bulgare a inscrit deux buts et délivré une passe décisive. Même au sommet de sa carrière, Dimitar n'a jamais été Carl Lewis. Mais il compense sa lenteur et son absence d'effort par une technique individuelle assez incroyable et par une décontraction de tous les instants. Clairement pour lui, jouer à Ajaccio, c'est trop facile…

Et puis la seconde période de James Rodriguez a fait la différence, sans compter un garçon dont on parle peu mais qui monte en puissance depuis le début de l'année : Kondogbia. Voilà en tout cas une victoire qui oblige le PSG à l'emporter à Sochaux pour être champion.

Pour l'Europe, Saint-Etienne a fait une opération décisive en l'emportant difficilement à Evian. Les Verts ont accentué leur avance sur l'OM, qui est allé jouer un match quasi amical à Nantes. On peut même dire que les Olympiens s'en sortent bien. Finalement, mis à part le très beau but de Thauvin, les Marseillais ont montré très peu d'intérêt pour ce match.

Les 12 jours de Bielsa

Cela fait maintenant 12 jours que la signature de Bielsa doit intervenir dans quelques heures. Je ne sais pas si ce match lui donnera matière à réflexion, mais en terme d'implication cette fin de saison phocéenne commence à être un brin exaspérante.

Et puis en soirée, sous une pluie battante, Guingamp a gagné le match de la peur face à Valenciennes. Avec 9 points de retard et une différence de but catastrophique, les Nordistes ne reviendront pas. Les Guingampais prennent donc une belle longueur d'avance et rejoignent Evian à 38 points. Suffisant pour écarter définitivement Sochaux, sauf si les hommes de Renard créent l'exploit face à Paris.

Enfin, dans un bel anonymat, Montpellier s'est imposé avec de la réussite face à Toulouse, qui me semblait pourtant supérieur aux Héraultais. Enfin Nice, vainqueur de Reims, a confirmé que son championnat s'était arrêté depuis que l'Europe a été évoquée. Enfin, l'essentiel est là : ces deux équipes sont sauvées. Alors à trois journées de la fin, les situations se décantent mais encore une fois, elles pourraient être définitives avant 16h aujourd'hui.

Pierrot