Lille et Rennes relancent la machine

En attendant OM-PSG, il y avait des matchs de Ligue 1 vendredi et samedi. Et des hommes ont brillé : Brandao, Khlifa, Diego, Courtet, Ben Yeder et... Erding.

Honnêtement, je pensais que Nancy allait serrer les boulons et fermer la boutique à Saint-Etienne. Je pensais même les Lorrains capables d'aller faire un coup à Geoffroy-Guichard, où les Verts ont pas mal de soucis depuis le début de la saison. Mais en découvrant la compo nancéienne, je n'ai pas bien compris pourquoi Jeannot Fernandez avait ressorti Grégorini de la naphtaline. Grégorini… Ce n'est pas sérieux.

Et de fait, ç'a été un désastre absolu puisque Sainté menait 4-0 après 25 minutes de jeu. Et Grégorini a été égal à lui-même. Ah c'est sûr, si tu veux accélérer encore ta spirale négative c'est exactement ce qu'il faut faire. Et puis, je ne vais pas manquer d'évoquer le doublé de Brandao, qui a permis à certains de se gausser. Eh les gars : si vous êtes épatés de voir le Brésilien marquer deux buts contre l'avant-dernier du classement, c'est vraiment que vous le trouvez encore plus faible que moi !

Et puis samedi après-midi, on a eu droit au désormais traditionnel match prolifique en buts de 17h. Un match étonnant dans le sens où le score a constamment évolué à contresens du jeu. Dans n'importe quel autre sport collectif de balle, c'est l'équipe qui domine qui marque les points. Pas au foot. La preuve : Montpellier a fait une première mi-temps plutôt terne mais est pourtant rentré aux vestiaires en menant 2-1.

Seulement, au lieu de gérer un peu le score en début de seconde période, les Héraultais se sont mis tout seuls dans l'embarras et sont tombés sur un Khlifa diabolique, qui s'est offert un incroyable triplé dont deux buts magnifiques. Avec une constante sur les trois pions de l'international tunisien : la responsabilité de Congré. Il est pris dans son dos sur le premier, anticipe mal la tête de Yanga Mbiwa sur le second et se fait déposer comme un poussin sur le troisième.

L'étonnant Ben Yeder

C'est sûr que l'ancien Toulousain était moins exposé avec le Téfécé, dans une équipe plus défensive que ne l'est le MHSC. Mais sa prestation du soir s'additionne à d'autres déjà très inquiétantes depuis le début du championnat, notamment à Reims. Et puis, autre problème très gênant : tu ne peux pas jouer avec un attaquant qui touche 14 ballons en 72 minutes. Avec ce que montre Herrera depuis 8 matchs, il est grand temps de donner sa chance à Charbonnier, dont la volée aurait pu donner la victoire à Montpellier en fin de match si elle n'avait pas été détournée sur sa barre par Andersen.

En soirée, Lille a renoué avec la victoire - ce qui était la moindre des choses - mais non sans mal. Ce qui est assez normal après une longue période de disette. Le point positif, c'est que Roux et Mendes - deux jeunes joueurs qui ont besoin de confiance - ont marqué. Les voisins valenciennois ont failli les imiter à Toulouse, dans un match où Ahamada n'a pas franchement réédité son exploit d'il y a trois semaines.

Cette fois, le gardien toulousain est coupable d'une énorme faute de main sur le coup-franc de Sanchez, sur le même but que celui qui avait fait de lui un héros face à Rennes. Au final, Toulouse peut remercier l'étonnant Ben Yeder, qui en est déjà à 6 buts et qui a lancé la révolte toulousaine en réduisant le score.

Un mauvais arbitre de plus...

Dans le match des mal classés, Troyes a confirmé que sa saison serait un chemin de croix. Si les Aubois ne sont pas encore dans une situation désespérée, on s'en approche quand même gentiment. Les Bastiais eux, ont aussi du boulot, notamment sur le plan défensif. Mais le vrai héros de ce match, c'est monsieur Lesage, l'arbitre, qui a trouvé le moyen de siffler un pénalty totalement imaginaire pour chaque équipe.

Le premier sur une simulation de Bahebeck, le deuxième sur une main inexistante de Thiago Xavier. Quant aux expulsions des deux joueurs de l'ESTAC, elle sont pour le moins contestables. Un mauvais arbitre de plus en Ligue 1… Les voisins rémois ont eu plus de réussite face à une équipe de Nice qui a raté son match. Les Champenois ont fait un recrutement intelligent en allant notamment chercher à Tours le dénommé Diego, qui en est à 3 buts en 3 titularisations. Et puis Courtet fait son taf aussi.

La grande force de cette équipe rémoise, c'est de savoir profiter de chaque faiblesse de l'adversaire. En général, ce genre d'équipe réussit toujours à conserver sa place en Ligue 1. Enfin, Rennes l'a emporté à Sochaux grâce à un Erding particulièrement ingrat. C'est en effet le 7e but inscrit par le Turc face à son ancien club depuis qu'il l'a quitté. Si Rennes jouait toutes les semaines face à Sochaux, Mevlut serait meilleur buteur du championnat.

Un match par ailleurs assez terne et marqué par la grosse blessure de Doubai. Pas besoin d'être toubib pour faire un diagnostic : rien qu'en voyant les images, on sait qu'il s'est pété les croisés…

Pierrot