Monaco est béni

Alors qu'ils se dirigeaient vers une piteuse défaite, les Monégasques ont été une nouvelle fois sauvés par Glik, auteur d'un but magnifique. Face à Séville, Lyon a développé bien plus de jeu mais n'a malheureusement pas connu la même réussite.

L'air de rien, c'est un petit miracle qu'ont réussi les Monégasques ce soir. Ce match-là, ils auraient dû le perdre tant ils l'ont raté. Si l'ASM est une équipe pleine de qualités, elle n'est toujours pas vraiment douée pour faire le jeu. Je ne sais pas si les hommes de Jardim ne peuvent pas, ne veulent pas ou si c'est une consigne mais ce n'est pas la première fois qu'ils rendent ce genre de copie.

Quand physiquement, des éléments clés - comme Bakayoko et Fabinho par exemple - déclinent, ça devient tout de suite beaucoup plus dur. Moutinho, qui est censé orchestrer le jeu, a été en dessous de tout du début à la fin, ce qui n'a rien arrangé. En plus, même si les joueurs de Leverkusen ont pratiqué un bon pressing et mis en place un jeu rapide vers l'avant, on ne peut pas considérer que les Monégasques avaient à faire à des terreurs.

Mais ce sont pourtant les visiteurs qui ont ouvert le score, profitants de l'apathie des joueurs de la Principauté dans leur propre surface de réparation. Chicharito, bien placé derrière Glik, ne s'est pas fait prier pour tromper Subasic de la tête. Quand on cherchait un deuxième attaquant pour concurrencer Cavani au PSG, il aurait peut-être fallu regarder par là, le Mexicain ayant le profil idéal. 

Après ce but, Monaco n'a pas vraiment réagi sauf en toute fin de match. Comme contre Angers, c'est Glik qui a sauvé son équipe de la défaite. Mieux, il lui permet même de faire une opération assez intéressante dans ce groupe E. Mais globalement, l'incapacité de ce groupe à faire le jeu à domicile finira tôt ou tard par lui poser des problèmes, et pas uniquement en Ligue des Champions. 

Lyon, si près si loin

On a vu beaucoup plus de football dans l'autre match entre le FC Séville et Lyon. La première mi-temps a été assez équilibrée entre deux équipes appliquées. Et puis après le repos, les Sévillans ont vraiment mis leur griffe sur le match et ont été rapidement récompensés. Ils ont ouvert le score par l'intermédiaire de Ben Yedder, sur une mauvaise inspiration d'Anthony Lopes. Après ce but, les Lyonnais ont eu des occasions pour revenir mais moins que les Espagnols, qui auraient pu alourdir le score.

C'est évidemment une défaite problématique pour l'OL, qui affrontera la Juve lors de la prochaine journée dans ce groupe très compliqué. Cependant, même si le résultat n'est pas là, il y a eu un net progrès par rapport au match de Lorient en terme de comportement et de qualité de jeu.

Finalement, Lyon n'a pas eu la réussite de Monaco ce soir. Mais dans le jeu, les Gones ont montré beaucoup plus de choses que les Monégasques, face à un adversaire qui me semble en plus bien meilleur. Après ce nouveau revers, le derby contre Saint-Etienne dimanche pourrait être tendu. 

Pierrot