On ne lâche rien

Brillamment ou dans la douleur, les trois premiers du championnat l'ont de nouveau emporté ce week-end. Si l'issue de cet exercice est toujours aussi incertaine, les Niçois sont d'ores et déjà assurés de figurer sur le podium. Tout en bas, seuls les Caennais ont pris un point ce samedi.

La lutte pour le titre est toujours aussi passionnante. Les trois premiers ont encore gagné ce week-end et continuent sur leur rythme d'enfer. Une fois n'est pas coutume, c'est le PSG qui a ouvert la journée avec une victoire flatteuse à Angers. Au stade Raymond Kopa, Paris n'a pas été meilleur que Monaco la semaine passée. Les Angevins se sont créés moins d'occasions que contre l'ASM même s'ils ont eu des situations et qu'ils ont su mettre la pression aux Parisiens. On notera un tir de Pepe en première période et une tête de N'Doye superbement détournée par Trapp. En face, les hommes d'Unai Emery ont cadré deux frappes et ont donc marqué deux buts. Di Maria a transformé un superbe coup franc avant de s'offrir un doublé, sur un bon service de Lucas. Auteur d'une première partie de saison toute moisie, l'Argentin est redevenu le joueur qu'il était depuis le début de l'année 2017. Si c'est encore une fois une prestation sans grand relief du PSG, ça gagne semaine après semaine, ce qui permet de rester à portée de fusil de Monaco.

Un leader qui l'a emporté très péniblement contre Dijon, encaissant un but de Varrault, plus rapide que tout le monde pour reprendre une tête de Tavares repoussée par Subasic. En deuxième période, Monaco a su faire ce qu'il fallait pour gagner en mettant vraiment la pression sur des Dijonnais incapables de ressortir proprement la balle et qui ont commis beaucoup trop de fautes aux abords de la surface. La décision est d'ailleurs venue de deux coups francs positionnés exactement au même endroit et frappés par Falcao. Le premier sur la barre, bien suivi par Dirar et le deuxième, impeccablement déposé dans la lunette opposée. Mais après la courte victoire sur Angers, on sent quand même que les papattes monégasques commencent à être bien lourdes. N'oublions pas qu'entre les deux journées de Ligue 1, l'ASM l'a emporté à Dortmund et ce n'est pas rien. Pour l'instant, les hommes de Jardim gagnent tout mais je ne suis pas totalement certain que ça durera jusqu'au bout cette affaire. 

Lorient rechute

Sinon dans la lutte pour le maintien, Caen a pris un point contre Metz en revenant deux fois au score sur deux têtes de Santini et Rodelin. Les Lorrains ont été en situation de s'imposer mais ils ont craqué. De son côté, Rennes a exceptionnellement gagné face à Lille, pour la première fois depuis six journées, quand même. En face, les Dogues sont toujours aussi inconstants, peu importe l'entraîneur assis sur le banc. Montpellier a replongé Lorient dans les embêtements alors même que les Merlus ont eu des occasions et méritaient mieux que cette défaite 2-0. Enfin, dans un match sans enjeu, Guingamp a battu Toulouse. 

Mais j'ai gardé le meilleur pour la fin. Je veux bien sûr parler de la jolie victoire de Nice sur Nancy même si les Aiglons ont eu un début de match difficile, sanctionné par un but de Dalé sur une grosse erreur de Valentin Eysseric. Comme toujours, Nice a su faire preuve de caractère et d'une vraie capacité à réagir. Magnifiquement servi par une passe taclée de Belhanda, Le Bihan a égalisé. Seri a ensuite transformé un penalty avant de s'offrir un doublé sur un joli service d'Eysseric. L'Ivoirien a mis deux buts alors qu'il est également meilleur passeur du championnat. C'est vraiment un joueur magnifique et j'espère que Nice pourra le conserver dans son effectif.

Nice, troisième place assurée

Avec ce succès, les Azuréens sont assurés d'être sur le podium et de jouer au minimum le tour préliminaire de la Ligue des Champions la saison prochaine. Ça faisait 41 ans que ça ne leur était pas arrivé. Félicitations à eux, au président Rivère et à Lucien Favre qui est un entraîneur sublime. Je n'oublie pas que cette équipe était encore très amoindrie ce samedi avec les absences de Pléa, de Cyprien, de Baysse ou encore de Balotelli, suspendu. Mais les joueurs ont encore trouvé les ressources pour s'imposer. Ils font vraiment une superbe saison et je suis très content pour eux qu'ils soient assurés d'être dans les trois premiers. C'est largement mérité. 

Pierrot