Paris dans la cour des grands

On attendait ce grand rendez-vous, ce fameux test. On nous bassinait même avec ce match depuis quelques temps. Face au Chelsea de Mourinho, le PSG a passé ce test, dans la douleur certes, mais aussi avec brio.

Ce qui est assez drôle dans ce match, c'est que les deux plus grandes stars du PSG ont un peu failli. Ibra, avant de se blesser à la cuisse gauche, a vraiment été l'ombre de lui-même. Thiago Silva lui, a concédé un pénalty et Matuidi a été un peu en dedans. Globalement, malgré l'ouverture du score de Lavezzi, la première mi-temps du PSG n'a pas été extraordinaire. Là encore, on a tellement dit que Chelsea savait contrer que le PSG n'a pas voulu prendre autant de risques que d'habitude au milieu.

Et puis, en seconde période, comme c'est arrivé à des équipes beaucoup plus faibles, les Londoniens ont explosé physiquement. Par ses coups de boutoir et son talent, Paris a fait la différence. Si elle n'est pas définitive, le but de Pastore la rend conséquente, avant le retour à Stamford Bridge la semaine prochaine.

 Jallet et Lavezzi au-dessus des stars

Si les grandes stars du PSG n'ont pas spécialement été à la hauteur, les joueurs qu'on n'attendait pas, eux, ont répondu présent. À commencer par Christophe Jallet. Je pensais très sincèrement que Blanc allait faire jouer Marquinhos, qui offrait plus de garanties sur le plan défensif. D'autant que Jallet était encore en phase de reprise. Finalement, l'ancien Lorientais a fait un match magnifique dans la détermination et ses bons centres ont prouvé sa justesse technique. Il a été l'une des grandes bonnes surprises de la soirée. L'entraîneur parisien a eu raison de le titulariser.

Avec lui, il y a bien sûr Lavezzi. Il a très certainement livré son meilleur match sous les couleurs du PSG. Il a marqué un but magnifique dès la 4e minute et il a provoqué le CSC de David Luiz grâce à un bon coup franc rentrant. Il a été généreux mais aussi beaucoup plus précis que d'habitude. Entre Ibra qui décrochait tout le temps en première période et Cavani qui n'était nulle part, il a eu le mérite de rester devant et de se montrer dangereux.

Pastore et son but d'extraterrestre

Et que dire de Pastore ! Franchement, vous auriez vu ma tête lorsqu'il est entré sur le terrain... Je ne comprenais pas. Après une bonne rentrée, avec notamment quelques prises de balles très intéressantes, il a mis un but d'extraterrestre. Si Ronaldo ou Messi marque un but comme ça, il fait le tour du monde. Celui-là le fera peut-être aussi, quand même. Marquer un but de ce genre, dans les arrêts de jeu d'un quart de finale de Ligue des Champions face à un club de la dimension de Chelsea, ce n'est pas anodin.

Il y a des joueurs qui sont des grands joueurs de petits matchs, Pastore est un joueur de grands rendez-vous. Le dernier très grand match que le PSG avait joué, c'était au Camp Nou contre le Barça et l'Argentin avait déjà marqué. Là, il a récidivé et son sourire comme son implication faisaient plaisir à voir. 

Dans ce quart de finale aller de Ligue des Champions, le PSG a montré qu'il est au niveau des plus grands. C'est déjà une vraie bonne nouvelle, qu'il faudra quand même confirmer mardi prochain, à Londres.

 

Pierrot


Pour voir le résumé du match, cliquez ici

Revoir le but de Lavezzi

Revoir le but contre son camp de David Luiz 

Revoir le but de Pastore