Paris freine encore

Paris n'a pas perdu mais Paris a souffert à Guingamp. A l'autre bout du classement, ça sent le sapin pour Ajaccio et Sochaux.

Après sa défaite en Coupe face à Montpellier, mercredi au Parc, le PSG a encore été sérieusement accroché hier soir, à Guingamp. Avec une nouvelle fois la démonstration qu'avoir 70% de possession de balle ne garantit en rien la victoire. Surtout contre une équipe qui ne se jette pas au pressing, sauf dans les dix dernières minutes de la première mi-temps, ce qui devait faire partie du plan élaboré par Gourvennec.

Le reste du temps, les Guingampais ont évolué avec six joueurs en position très défensive et sont restés "bien en place" derrière. Les Parisiens n'ont donc pas eu de mal à avoir leur nombre de passes et leur possession habituels. Mais ils n'ont pas pesé sur le plan offensif. Pour plusieurs raisons. D'abord, Cavani confirme qu'il a du mal à retrouver son niveau de l'automne.

Ensuite, même si on peut considérer qu'il a sorti une prestation correcte sur le plan individuel, Pastore est plus un 4e milieu qu'un 3e attaquant. Enfin, les deux latéraux ont beaucoup moins participé au jeu que d'habitude. Après, le match aurait pu basculer pour Guingamp sur un très joli but de la tête signé Yatabaré, mais trois minutes plus tard, Paris a égalisé sur un très joli but de la tête signé Alex.

Alors, c'est difficile de dire d'une équipe qu'elle donne un coup de frein quand elle vient de prendre sept points en trois matchs. Et il est évident que l'équipe de la capitale n'est absolument pas programmée pour être au top physiquement en janvier. Mais ça n'empêche pas de constater que cette reprise hivernale ressemble un peu au début estival du PSG, avec certains joueurs dans une forme discutable.

Fini pour Ajaccio et Sochaux

En tout cas, ce nul concédé par Paris va donner l'occasion à Monaco de revenir à 3 points du leader en cas de victoire face à l'OM, dans un match qui sera à regarder avec beaucoup d'attention. D'abord parce que le dauphin va devoir faire sans Falcao, mais aussi parce qu'il se passe des choses assez terribles en ce moment à Marseille et que la situation devient vraiment explosive.

Alors comme je ne vous mens jamais sur ce blog, il est bien évident qu'avec l'opération "Guingamp capitale" et le debrief du match ensuite sur Canal+Sport, je n'ai pu voir que Jour de Foot. Ce qui m'a permis de constater que Montpellier avait bien capitalisé sur sa victoire au Parc en marquant trois buts et en remportant sa première victoire à la Mosson depuis octobre.

Un match visiblement émaillé de nombreuses pertes de balle de part et d'autre, ce qui a donné un match vivant et spectaculaire. Et on s'aperçoit que les résultats du MHSC sont meilleurs depuis l'arrivée de Niang, qui offre d'autres solutions devant, et la forme bien supérieure de Mounier.

Et puis vendredi soir, Lille a continué son surplace de 2014 en concédant le nul au Grand Stade contre une équipe de Rennes qui a fait un match pas inintéressant et qui a joliment égalisé par Doucouré. Mais au final, ce match nul n'arrange ni les affaires lilloises ni celles des Rennais. Et que dire du nul entre Ajaccio et Sochaux, qui enterre définitivement les derniers espoirs de maintien des deux équipes…


Pierrot