Ronaldo sacré, Ribéry grugé

Enfin ! L'insoutenable suspense a pris fin lundi soir : Cristiano Ronaldo est Ballon d'Or 2013 ! Ça, pour une surprise...

C'est avec un immense soulagement que j'ai accueilli l'annonce de ce deuxième Ballon d'Or pour Cristiano Ronaldo. Depuis le temps qu'on me bassine avec ce truc, je suis bien content que ce soit fini ! J'ai l'impression que ce trophée a pris une importance totalement démesurée depuis quelques années. Franchement, entre un lauréat, qui n'a rien gagné, et Ribéry qui, lui, a tout gagné, je ne suis pas sûr que les deux joueurs n'échangeraient pas leurs trophées.

Après, que CR7 soit sacré, pourquoi pas. De toute façon, tout le monde est d'accord sur un truc : il y a deux types qui dominent la planète football depuis 6 ans. Tant que Messi et Ronaldo seront en activité, il est clair que ce sera soit l'un, soit l'autre chaque année pour l'attribution du Ballon d'Or, puisqu'on s'aperçoit que cette fois encore, le joueur du Real et celui du Barça sont aux deux première places alors que l'un n'a ajouté aucune ligne à son palmarès et que l'autre a été blessé quatre mois au total dans l'année.

Maintenant, autant la première place de Ronaldo ne me choque pas plus que ça, autant la troisième de Ribéry me paraît assez dégueulasse. Pourtant, je me souviens qu'avant d'être racheté par la FIFA, ce qui comptait pour le Ballon d'Or, c'était le palmarès. On nous expliquait, par exemple, que Nedved était un meilleur Ballon d'Or que Henry en 2003 parce qu'il avait remporté le championnat d'Italie et atteint la finale de la Ligue des Champions - qu'il n'avait d'ailleurs pas jouée - avec la Juve. Inutile de dire qu'aujourd'hui, Henry écraserait le Tchèque.

Les critères ont donc changé. Et puis de toute façon, quand les critères ne conviennent finalement pas aux pontes de la FIFA, ils s'arrangent pour changer les dates. Visiblement, Ronaldo ça fait plus joli que Ribéry sur la photo. Tout cela est finalement sans grande importance. Il y a tellement de choses étranges autour de ça.  Déjà, quand je vois que dans l'équipe type FIFA de l'année, il y a Xavi mais pas Yaya Touré…

Et puis un autre truc qui m'a fait sourire, c'est le vote de Ronaldo : 1er, Falcao ; 2e, Bale ; 3e, Özil. Et puis Zidane qui a voté pour Ronaldo et pas pour Ribéry… Bref, tout ça exhale quelques petits relents politiciens qui moi, me foutent la gerbe. Voilà, à côté de ça, le Portugais et l'Argentin sont de telles stars du foot, ils repoussent tellement les limites qu'il faut accepter que ces deux garçons puissent marquer tour à tour les prochaines éditions du Ballon d'Or. Et, bien plus important, l'histoire du jeu. 


Pierrot