Sochaux espère, Lyon désespère

Avec 70% de matchs à enjeux, on se doutait bien que cette 37e et avant-dernière journée livrerait beaucoup de vérités. De Lille à Marseille en passant par Sochaux, le suspense est relancé.

On savait, à la lumière de ce qui s'était passé vendredi en Ligue 2 (défaites de Lens et de Caen, match nul de Niort), que tout était également possible dans l'élite. Hier soir, à part Nice qui a quasiment envoyé sa réserve à Evian, les équipes n'ont pas balancé et ont joué le jeu.

Désormais, on connaît les enjeux de la dernière journée et ils sont importants. Notamment pour Lille et Saint-Etienne. Hier, les Verts se sont facilement imposés à la Beaujoire tandis que Lille - on y reviendra plus tard - a perdu assez sèchement à domicile face au PSG. Les Nordistes n'ont plus que deux points d'avance et devront gérer un déplacement compliqué à Lorient. Pendant ce temps-là, l'ASSE accueillera tranquillement Ajaccio, déjà en Ligue 2. L'espoir est donc permis.

Même constat concernant la cinquième place qualificative pour l'Europa League. À l'issue de cette avant-dernière journée, Lyon n'a plus qu'un point d'avance sur Marseille qui a fait match nul à Bordeaux. Après une jolie ouverture du score de Benoît Cheyrou, le géant Cheick Diabaté a secoué la défense olympienne. Les Girondins sont bien revenus et ont fait preuve d'un allant offensif dont nous avons trop rarement profité cette saison. Comme quoi, quand on veut, on peut. Une fois de plus, Marseille n'a donc pas réussi à gagner à Bordeaux, ce qui était prévisible.

À Lyon, les jambes sont lourdes

Ce qui l'était moins, c'est que Lyon perde à domicile contre Lorient. Les Lyonnais pourront encore se plaindre de l'arbitrage et de l'expulsion de Dabo, après 15 minutes de jeu, pour une faute qui n'aurait peut-être mérité qu'un carton jaune. Quand on voit la prestation de Monsieur Gautier lors de PSG-Rennes et son arbitrage trois jours plus tard à Gerland, on a tendance à se demander si c'était le même arbitre et les mêmes critères de sévérité. Après, c'est sûr que pour leur 60e match de la saison, les Lyonnais avaient les jambes extrêmement lourdes. Pour le reste, Chaigneau a repoussé les quelques bonnes tentatives des Gones. Avec son point d'avance, Lyon a encore son destin en main mais il faudra sûrement aller gagner à Nice parce que je vois mal Marseille ne pas battre Guingamp, déjà sauvé. Vu l'état de fatigue, ce ne sera pas facile pour les hommes de Rémi Garde.

Dans le bas du tableau, nous aurons comme prévu une finale entre Sochaux et Evian. Les Haut-Savoyards ont battu, sans trop forcer, une équipe de Nice absente des débats. Pendant ce temps-là, Sochaux, dans un match totalement débridé à Rennes, a eu les ressources pour s'imposer, grâce notamment à un but magnifique de Jordan Ayew. L'OM n'aura pas à se plaindre de son retour de prêt la saison prochaine. 

Enfin, le PSG s'est imposé à Lille. Alors que les joueurs semblaient déjà tournés vers le Mondial, Paris a livré sa meilleure partie depuis un bon moment. Je ne sais pas si c'est le retour sur le terrain d'Ibrahimovic qui fait qu'ils sont plus concentrés, mais ils ont déroulé face à une équipe de Lille habituellement imperméable à domicile et qui s'est procuré de belles occasions notamment sur coups de pied arrêtés. Lucas et Marquinhos, les deux Brésiliens non sélectionnés par Scolari, ont fait un grand match.

Les records appellent les records

La seule chose regrettable, c'est le tacle de Marvin Martin sur Yohan Cabaye qui lui a valu une expulsion méritée. Si heureusement, aux dernières nouvelles, il n'y a pas eu trop de dégâts, je regrette une fois de plus les déclarations lamentables de René Girard à la fin du match. Dans un premier temps il a dit qu'il n'avait pas vu avant de déclarer que l'arbitre les avait volés. Alors il faut savoir s'ils sont victimes de l'arbitrage ou s'il n'a rien vu. Toujours est-il que ce n'est pas la première fois cette saison qu'un joueur Lillois sort un tacle inadmissible. J'ai du mal à croire que c'est une coïncidence.

Côté Paris, le record de points de Ligue 1 est battu et les joueurs de Laurent Blanc en auront d'autres à faire tomber lors de l'ultime journée face à Montpellier. Là aussi, ça prouve que malgré la morosité qui a entouré le club ces dernières semaines, la saison du PSG reste en tout point remarquable. 

 

Pierrot