Trop tard, le Real...

Le Real est passé tout près de l'exploit face à Dortmund. Mais le match aller et l'entrée tardive de Benzema ont plombé les ambitions des Madrilènes, qui ne gagneront donc pas leur 10e C1.

C'aurait pu être un match historique, à tous les niveaux. En termes de nombre de buts notamment, mais surtout avec un renversement de situation énorme du Real. Ca n'est finalement pas arrivé. De justesse, on est donc resté sur l'impression du match aller, puisque c'est Dortmund qui se qualifie pour la finale de Wembley. Avec ce 4-1 acquis au Signal Iduna Park il y a une semaine, les Allemands avaient suffisamment d'avance, même si ça s'est finalement joué à un seul petit but.

En début de rencontre, Mourinho avait corrigé son erreur de l'aller : Pepe était donc sur le banc et Ramos associé à Varane dans l'axe, avec Essien en position de latéral droit avancé. Le Real a bien commencé le match, mais a manqué de grosses occasions. Ronaldo, Özil et Higuain n'ont pas pu marquer ce but en début de rencontre qui paraissait indispensable pour créer l'exploit.

Derrière, le Borussia a fait un match magnifique et on a même vu d'énormes occasions en faveur des hommes de Klöpp, notamment cette frappe de Lewandowski sur la barre ou l'arrêt miraculeux de Diego Lopez sur la reprise de Gündogan. Et puis Mourinho a pris tous les risques en faisant entrer Kaka à la place de Coentrao et Benzema à celle du fantôme habituel d'Higuain dans les grands matchs.

Dortmund la mérite

Le Français a clairement changé la physionomie du match en ouvrant le score avant de servir Ramos pour le but du 2-0, celui de l'espoir. L'ancien Lyonnais l'aurait-il changé plus radicalement encore s'il avait été titulaire ? On ne le saura jamais. Mais de toute façon, pour réussir cet énorme exploit, le Real avait besoin d'un Ronaldo au sommet de sa forme. Il ne l'aura été ni à l'aller, ni au retour.

A l'instar de Messi à Munich, CR7 a joué avec une cuisse avec laquelle il ne se sentait visiblement pas en confiance, puisqu'on ne l'a jamais vu accélérer comme il sait si bien le faire. Maintenant, au vu du score de l'aller et du nombre d'occasions cumulées sur les deux matchs, Dortmund mérite sa qualification. Et puis on a vu deux très beaux matchs, c'est l'essentiel.

Ce soir, ce que le Barça va devoir faire contre le Bayern est encore plus invraisemblable et l'exploit d'autant plus improbable. Mais j'ai dans l'idée que ça va être un match spectaculaire et peut-être même avec pas mal de buts. En revanche, si pas mal de buts il y a, j'ai dans l'idée qu'ils seront répartis de manière assez équitable entre les deux camps. 


Pierrot