Ukraine - France : les notes des Bleus

Pogba et Matuidi mis à part, les Bleus ont sombré à Kiev, à commencer par Nasri et Giroud.

LLORIS (5) : Sur le premier but, le ballon lui file sous la main, mais le frappeur n'est qu'à 4 mètres de lui. Quant au pénalty, il n'est pas loin de le détourner au-dessus ou sur la barre. Il a eu deux ballons pour être extraordinairement décisif et masquer la misère. Il ne l'a pas fait, mais c'est difficile de l'incriminer sur ce match.

DEBUCHY (4) : Un bon début de rencontre, d'autant que son adversaire direct côté droit, Konoplyanka, a un peu tardé à entrer dans le match. Malheureusement, il ne tient pas sur ses jambes sur le premier but ukrainien qui déclenche tout le reste. Ca n'a pas été le plus mauvais, mais il aurait dû faire plus.

KOSCIELNY (4) : Il saccage son match sur deux actions. En première période, il est quasiment le meilleur Français sur le terrain. Et puis il craque. Ce que beaucoup de gens reprochent à Koscielny, c'est de provoquer trop de pénos. Celui-ci était en plus inutile. Et que dire de cette expulsion qui le prive du retour et plonge Deschamps dans l'embarras pour bâtir sa défense centrale...

ABIDAL (5) : Un match assez correct dans l'ensemble. Il a essayé de motiver les joueurs autour de lui. Il aurait pu être sanctionné d'un pénalty sur une action litigieuse, mais sa prestation globale est acceptable.

EVRA (4) : Il a inventé un truc hier soir : le latéral gauche positionné devant le milieu relayeur et même parfois devant l'ailier gauche. Avec rien de bien passionnant au bout.

POGBA (6) : L'un des rares rayons de soleil de cette équipe. Sa première mi-temps était moyenne, oscillant entre les bonnes interventions et les excès de précipitation. Après le repos en revanche, il a été très présent. Ca n'a pas suffi, mais ce n'est pas à un garçon aussi jeune qu'on va demander de prendre cette équipe en main.

MATUIDI (6) : Le seul reproche qu'on peut lui faire - et il n'y est pour rien - c'est que sa complémentarité avec Pogba ne saute pas aux yeux. A part ça, il a comme d'habitude colmaté pas mal de brèches, que ce soit dans l'axe ou côté gauche.  Il a peu apporté sur le plan offensif, mais si on avait onze Matuidi dans l'équipe, on serait sans doute moins loin du Brésil qu'on ne l'est aujourd'hui.

REMY (5) : Il a été trop peu et mal servi. Alors que sur deux bons ballons, il est parvenu à déborder et adresser deux centres intéressant. On signalera aussi qu'il a été ceinturé en première mi-temps et que ça aurait dû offrir un péno aux Bleus. Maintenant, le jeu de l'équipe de France penchant exclusivement à gauche, c'était évidemment compliqué pour lui. Remplacé par Sissoko, un choix étrange alors que l'Ukraine menait déjà 1-0.

NASRI (3) : Il avait la chance inouïe d'être titulaire pour un match aussi important. Une occasion unique de marquer des points et de faire jouer une attaque à trois éléments devant lui. Mais à part un ou deux ballons intéressants en première période, on n'a rien vu. Trop bas, monorythmique, n'éliminant que très rarement son adversaire direct, il a aussi, comme presque toujours avec les Bleus, produit un travail défensif quasi inexistant. Et puis surtout, il a une grosse occase sur une passe de Giroud mais sa frappe manque totalement de conviction. Remplacé par Valbuena, qui n'a pas eu le temps d'exister.

RIBERY (4) : La grosse déception du match. Parce que même s'il s'est sacrément fait secouer par les défenseurs ukrainiens, il n'a vraiment réussi que deux débordements côté gauche. C'est de sa faute, car il s'est entêté à jouer tout seul et, comme il l'avait annoncé et assumé avant le match, à vouloir être le joueur majeur de l'équipe de France. Il ne l'a pas été.

GIROUD (3) : Que de déchet technique. Même quand il réussissait à s'imposer dos au but dans ses prises de balle, la passe qui suivait était ratée. La seule bonne chose dans son match, c'est ce ballon qui aurait dû être décisif pour Nasri. Remplacé par Benzema, entré au moment où les Bleus avaient la tête au fond du seau.


Pierrot