Uruguay-France : notes et analyse

Comme d'hab' contre l'Uruguay, on a eu droit à un match franchement terne. Et en plus cette fois, on l'a perdu. A l'arrivée, il n'y a pas grand chose à retirer de cette partie.

Mandanda (5,5) : Il est pris de vitesse sur la frappe de Suarez, réalise une bonne sortie dans les pieds de Cavani dans la foulée puis un bon arrêt en fin de match sur la frappe de Ramirez. Quelques relances au pied assez hasardeuses… Bref, rien de nouveau sous le soleil pour le Marseillais.

Sagna (5) : Il jouissait d'une grande liberté puisqu'il n'a croisé quasiment aucun Uruguayen dans son couloir, mais comme trop souvent en équipe de France il n'en a pas profité pour apporter le surnombre.

Koscielny (5,5) : Un bon sauvetage devant Suarez juste après le but du joueur de Liverpool. Avec lui, on sait à la fois où on va et où on ne peut pas aller. Un joueur sérieux, quoi.

Mangala (5) : Il a eu beaucoup plus de facilité à contrôler Cavani - qui était visiblement déjà en vacances - que Suarez, qui l'a trop facilement manoeuvré sur son but. Mais bon, il faudra le revoir dans un autre contexte pour se faire une véritable idée.

Trémoulinas (4) : Malgré le fait qu'il avait Gourcuff - un joueur qu'il connaît bien - dans sa zone, le Bordelais a été assez maladroit techniquement, inutile offensivement et pas en place sur le but. Décidément, on a du mal à trouver quelqu'un de séduisant sur ce côté gauche. On verra si Digne peut mettre tout le monde d'accord.

Capoue (5) : Un début de match bien saignant, l'arbitre ayant assez peu goûté le tranchant de ses interventions. Il s'est un peu éteint au fil des minutes.

Matuidi (5,5) : Quelques pertes de balle assez inhabituelles chez lui, mais une activité encore nettement au-dessus du lot.

Valbuena (5) : Une belle frappe en début de match et une participation au jeu assez active avant le repos, mais pas grand chose par la suite. Très souvent par terre en train de chouiner.

Payet (6,5) : Le meilleur Français sur le terrain, avec deux jolies frappes en première période, notamment ce bel enchaînement de deux dribbles et ce tir enroulé pied gauche. Le seul reproche qu'on peut lui faire, c'est d'avoir donné le ballon à Gourcuff un peu trop tard sur le contre. Dans l'ensemble, il a montré qu'on pouvait s'appuyer sur lui à l'avenir.

Gourcuff (4) : Gourcuff milieu gauche, c'est un leurre. Il n'a absolument aucune qualité pour jouer à ce poste. Il a perdu énormément de ballons, n'est jamais parvenu à jouer simple et a même du mal à s'entendre avec Trémoulinas. Ce n'est certainement pas cette prestation qui va faire baisser le nombre de ses détracteurs.

Giroud (4) : C'est le principe d'un attaquant seul en pointe. Si tu ne lui donnes pas une balle, il ne peut pas exister. Une participation au jeu trop faible.

Remplaçants : Chez ceux qui sont entrés en cours de jeu, on notera que les deux Lyonnais qui ont fêté leur première sélection ont connu des fortunes diverses. Lacazette n'a rien fait de bien tranchant sur son côté droit, alors que Grenier est à créditer de 25 minutes intéressantes, dans la lignée de sa fin de saison canon. A part ça, Gomis a eu du mal à se dépêtrer du marquage uruguayen dans l'axe et a commis deux fautes assez grossières, avec un carton à la clé. Cabaye s'est signalé avec une belle frappe détournée par Muslera et Guilavogui s'est montré assez discret.

***************


Beaucoup se demandaient à quoi servait ce match. On a la réponse : à rien. Déjà, on s'est vite aperçu qu'il n'y a pas qu'en France qu'il y a des pelouses moisies. Jouer un match international sur un terrain vague, c'est quand même pas terrible… Après, le match... Tant que Suarez n'était pas sur le terrain, l'Uruguay avec un Cavani aux abonnés absents et le fantôme de Forlan n'a pas été très compliqué à canaliser pour la défense des Bleus. Dès que l'attaquant de Liverpool est rentré, ça a tout changé, à commencer par ce joli but où il joue de son corps pour protéger son ballon avant de marquer d'un extérieur pied droit dans le petit filet.

L'équipe de France n'a jamais su trouver d'espace ni réussi à mettre de la vitesse dans son jeu. Alors c'est vrai que c'était une formation assez expérimentale, avec pas mal de nouveaux joueurs. Je ne sais pas si cette rencontre aura été pour eux une expérience enrichissante, mais en terme de jeu ce n'est pas un match qui a beaucoup fait avancer le débat. Est-ce que ça veut dire que celui de dimanche face au Brésil sera plus instructif ? Je n'en suis même pas sûr. De toute façon, que la Fédé cale des matchs en Amsud alors que les mecs ont coupé depuis deux semaines… Je trouvais ça sans intérêt avant, j'ai trouvé ça sans intérêt pendant et j'ai bien peur de trouver ça sans intérêt après.

Pierrot